Témoignage de Pierre, Consultant indépendant en motorisation électrique, accompagné par Alixio Mobilité dans sa création d’entreprise

Témoignage de Pierre, Consultant indépendant en motorisation électrique, accompagné par Alixio Mobilité dans sa création d’entreprise

Après 8 ans en tant qu’ingénieur mécatronique dans une société, Pierre a souhaité, à l’occasion d’une réorganisation sur le principe du volontariat, opérer une transition de carrière et devenir consultant indépendant en motorisation. Dans ce contexte, il a été accompagné par Lydéric Giudicelli, Consultant création et reprise d’entreprise chez Alixio Mobilité. Aujourd’hui, il revient sur son expérience et nous livre son témoignage !

Pierre Estival, accompagné par Alixio Mobilité dans sa création d'entreprise

Pierre Estival

D’ingénieur mécatronique

à Consultant indépendant en motorisation

« Pour celles et ceux qui souhaitent se lancer, n’hésitez pas à franchir le pas, vous en sortirez grandi d’une belle expérience. Mais ne le faites pas seul, apprenez à vous entourer des bons acteurs ! »

Un parcours riche jusqu’à l’entrepreneuriat

La route vers la création d’entreprise

Issu d’un parcours d’ingénieur avec une spécialité en mécatronique, après ses études, le projet professionnel de Pierre était plus ou moins tracé comme ingénieur dans un secteur porteur, tel l’automobile ou l’aéronautique… Il a décidé de se spécialiser en réalisant une thèse dans l’univers industriel et plus particulièrement dans le monde des hélicoptères.

« Cette expérience m’a apporté sur le plan technique énormément d’atouts, mais surtout une autre vision du travail de l’ingénieur. Une vision orientée sur la place de l’ingénieur, de son équipe et de son management dans un projet » raconte Pierre.

Après 8 ans d’expérience dans l’industrie, Pierre a pu affiner ses compétences d’ingénieur mécatronique, tout en conservant ses compétences particulières d’ingénieur motoriste, qu’il a pu mettre en pratique auprès de divers acteurs du secteur. « Quelques sollicitations pour des expertises m’ont été d’ailleurs demandées, ce qui m’a permis d’envisager cette possibilité pour mon futur professionnel », précise Pierre.

Le déclic

La réorganisation mise en place par son employeur a été le signe pour Pierre qu’il était temps de se lancer à son compte, en tant que consultant extérieur et il s’est donc porté volontaire pour en faire partie.

« C’est une chose qui arrive souvent dans le monde de l’ingénierie et j’avais pour moi plusieurs avantages : une bonne connaissance du tissu industriel de ma région, l’intuition que mes compétences techniques deviendraient de plus en plus demandées si j’arrivais à me faire connaitre, un carnet d’adresses, la sécurité que procure la réorganisation et un accompagnement personnalisé pour ma création d’entreprise avec Alixio Mobilité. Tout cela m’a permis de croire rapidement en mon projet et de me lancer ! »

Être accompagné dans sa création d’entreprise : l’art de développer ses compétences transverses

Une nouvelle vie professionnelle excitante

Aujourd’hui, la première motivation de Pierre, c’est de savoir pour qui il se lève le matin. « J’ai la liberté de choisir mes clients et de choisir mes projets ainsi que leur durée. J’ai développé des compétences nécessaires à la gestion d’une entreprise : gestion, comptabilité, commerce, marketing, communication et politique. C’est très stimulant. »

Être à son compte, pour Pierre, cela signifie aussi qu’il est capable de se projeter dans l’avenir, de réfléchir à ses projets de développement ou de recherches, de faire des appels de fonds, d’obtenir des certifications et de se concentrer sur des sujets qui lui tiennent à cœur. « Je peux aussi réfléchir à mes besoins de formations que je peux étendre et ne pas rester cantonné à un monde fermé. Enfin, je suis l’acteur principal de ma réussite : « Up to me »

L’accompagnement pour faire face aux embuches

Créer son entreprise est un projet stimulant, qui peut aussi s’accompagner de nouveaux types de stress (recherche de clients et signature de contrats).

« Heureusement, une grande force que l’on possède est de savoir s’entourer des bonnes personnes et dans cette matière, Alixio Mobilité m’a beaucoup aidé en me faisant rencontrer des formateurs et des acteurs adéquats. Mon conseiller m’a aussi permis de remettre à plat mes idées, de les formaliser et m’a aidé à les mettre en œuvre dans un temps court de 4 mois. Il est important d’arriver avec une idée bien formée, mais il est encore plus important d’être à l’écoute et de savoir modeler son projet avec les informations et les retours d’expériences. »

La recommandation de Pierre lors d’une création d’entreprise

« Pour celles et ceux qui souhaitent se lancer dans le monde des ingénieurs indépendants, n’hésitez pas à franchir le pas, vous en sortirez grandi d’une belle expérience.

Mais, ne le faites pas seul, apprenez à vous entourer des bons acteurs, ne vous mettez pas une pression énorme dès les premiers jours d’existence de votre structure et ayez un objectif à atteindre, même simple.

Enfin, conserver votre équilibre de vie professionnelle et personnelle : il est important d’avoir une zone de confort et de pouvoir souffler et se reposer. Gérer une entreprise n’est pas un sprint, mais une course de fond dont on doit être capable d’adapter la vitesse de course. »

Candidat accompagné et conseillé par Lydéric GiudicelliConsultant en création et reprise d’entreprise chez Alixio Mobilité Occitanie.

Témoignage de Sandrine, accompagnée par Alixio Mobilité Sud-Ouest dans sa reconversion

Témoignage de Sandrine, accompagnée par Alixio Mobilité Sud-Ouest dans sa reconversion

Salariée en laboratoire pharmaceutique, Sandrine a profité du Plan de mobilité proposé par son employeur pour prendre un nouveau tournant dans sa carrière. Accompagnée par Alixio Mobilité Sud-Ouest dans sa transition professionnelle, elle revient sur son expérience avec notre cabinet.

Sandrine

De salariée dans un laboratoire pharmaceutique

à franchisée dans le rééquilibrage alimentaire

« Ce projet, je le nourris depuis à peu près 1 an, aidée par le plan de mobilité mis en place dans mon entreprise. Être à mon compte, gérer ma propre société, dans un domaine qui a du sens et qui prend de l’essor aujourd’hui, m’a littéralement motivée. » 

Vous êtes passée de salariée dans un laboratoire pharmaceutique à entrepreneuse. Comment avez-vous été amenée à vous positionner sur ce nouveau projet ?

« Avec le succès de mon rééquilibrage alimentaire mené en tant que cliente dietplus l’année dernière, j’ai été séduite par le concept et convaincue quant à son efficacité. J’ai senti que je m’épanouirais complètement dans ce nouveau métier. J’ai choisi la franchise dietplus en particulier, car elle apporte une formation et un encadrement que j’apprécie. »

Salariée dans un laboratoire depuis de nombreuses années en région Toulousaine, Sandrine, 52 ans, a débuté sa carrière en tant que conseillère formatrice puis au sein du service d’analyse sensorielle en recherche clinique. Aidée par le plan de mobilité mis en place dans son entreprise début 2022, Sandrine a nourri son projet et a ouvert un centre dietplus, spécialisé dans le rééquilibrage alimentaire, en tant que franchisée.  

Aujourd’hui, Sandrine avoue ressentir une grande fierté d’avoir mené à terme ce projet. Après seulement quelques jours, son projet lui laisse présager d’un bel avenir. « Les clients sont là et la demande est grande. » 

Comment avez-vous géré les aléas de la création d’entreprise ?

Sandrine indique que les étapes sont nombreuses et pas toujours faciles. Elle précise que les démarches administratives sont un peu opaques et complexes quand on n’a pas l’habitude. « Je pense par exemple à des dates clé pour la création de la société afin d’être en règle par rapport à la suspension de travail et au plan de mobilité, ce qui entraine des conséquences sur la signature du bail du local, sur l’acceptation de l’emprunt bancaire etc. La recherche du local n’est pas non plus des plus aisées, de ce côté-là, j’ai eu beaucoup de chance. Enfin, il est indispensable de tracer toutes les dépenses pour ne pas perdre le fil de sa comptabilité et tenir le cap.»

Quel a été l’apport du consultant et d’Alixio Mobilité dans votre transition professionnelle ?

Sandrine a été accompagnée dans sa transition de carrière par Lydéric Giudicelli, Consultant en Création d’entreprise chez Alixio Mobilité Occitanie :

« Mon consultant Alixio, Lydéric, a été depuis le départ d’un soutien et d’une aide indispensables. Il m’a guidée dans mes démarches, mise en garde et renseignée sur tous les aspects comptables et juridiques dont j’avais besoin pour avancer dans mon projet. Il a surtout été à l’écoute dès que j’avais besoin d’être rassurée et réactif quand il me manquait des éléments. »

Si vous pouviez donner un conseil aux autres personnes qui souhaitent comme vous effectuer une transition professionnelle ?

« Je leur conseillerais d’être méthodique et organisé. De ne pas vouloir aller trop vite pour prendre le temps d’assimiler toutes les nouveautés. Mais surtout, d’y croire et de toujours rester positif malgré les quelques embûches qui se mettront au travers de la route. Ça en vaut vraiment le coup !! ».

Candidate accompagnée et conseillée par Lydéric Giudicelli, Consultant en Création et reprise d’entreprise chez Alixio Mobilité Occitanie.

Création d’entreprise à la suite d’une GEPP : du merchandising à la silver economy

Création d’entreprise à la suite d’une GEPP : du merchandising à la silver economy

Après plusieurs années dans un laboratoire français, Marie, Merchandiser, a profité des mesures d’accompagnement de GEPP mises en place par son employeur pour donner un nouveau souffle à sa carrière et créer son entreprise.

Création d'entreprise à la suite d'une GEPP

Marie

De Merchandiser
à Organisatrice de sorties à la journée pour seniors

« J’ai décidé de créer mon entreprise pour aider les seniors à maintenir une vie sociale »

Un changement de carrière pour se lancer dans l’entrepreneuriat

Après plusieurs années en tant que merchandiser, Marie souhaitait redonner du sens à sa carrière et se lancer dans l’entrepreneuriat. Et le concept de son entreprise est née d’une expérience personnelle : « en dehors de mon travail, j’ai pu accompagner une personne senior dynamique qui, au fil du temps, était de moins en moins autonome, alors qu’elle voulait continuer à bouger, profiter de la vie et faire des rencontres. La voir confrontée à cette problématique m’a donné envie de changer de carrière et d’aider les personnes âgées à maintenir une vie sociale » nous explique notre entrepreneuse. Quand son employeur a mis en place un dispositif de mobilité interne et/ou externe, Marie s’est dit qu’il était temps de se lancer et de créer son entreprise de loisirs pour seniors.

Elle a débuté son projet par une étude de marché. Notre candidate a ainsi constaté que les services existants se déroulaient de manière « figée », chez les retraités ou dans les associations. Il n’en fallait pas plus pour la motiver à concrétiser son projet : « à cet instant, il m’a semblé essentiel de leur proposer des activités qui les sortent de leur routine et de leur isolement. C’était décidé, j’allais organiser, transporter et accompagner des seniors de tous horizons lors de journées de loisirs et de convivialité. L’objectif étant de leur permettre de recréer du lien social au travers de moments de vie agréables » précise Marie. Et après plusieurs mois de formation, de travail et de persévérance, l’entreprise « Les Escales de Marie » était lancée.

Quels défis pour opérer cette création d’entreprise ?

La crise sanitaire a été très handicapante dans l’avancée du projet de Marie. En effet, sa formation pour obtenir sa capacité professionnelle de transport de personnes à été décalée au moins 3 fois. Sans oublier les lenteurs administratives face auxquelles elle a dû faire preuve de beaucoup de patience. Mais motivée, notre candidate accompagnée n’a pas baissé les bras et a persévéré pour mener à bien son projet professionnel.

Quel a été l’apport de l’accompagnement Alixio Mobilité ?

Son consultant Alixio Mobilité l’a épaulée et guidée tout au long de sa création d’entreprise : « Lydéric m’a donné une ligne directrice et m’a accompagnée dans toutes les démarches importantes. J’ai pu mener mes idées et mes recherches grâce à ses aiguillages. Il a également été d’une aide non négligeable dans la construction de mon business plan ».

Quand on demande à Marie si elle a un conseil à donner aux autres personnes qui sont dans la même situation qu’elle a pu l’être, elle répond : « Ne baissez jamais les bras. Rester positif finit toujours par payer ! Il faut être audacieux, curieux et extrêmement patient malgré les multiples embuches. Au bout du tunnel, il y a toujours une lumière… »

Candidate accompagnée et conseillée par Lydéric GIUDICELLI, Consultant création et reprise d’entreprise chez Alixio Mobilité PACA

Restructuration d’entreprise : rencontre avec Aude à Nîmes

Restructuration d’entreprise : rencontre avec Aude à Nîmes

Travaillant en restauration collective depuis 2 ans, la société d’Aude à fait l’objet d’une restructuration d’entreprise. Elle qui avait choisi le service et la restauration comme métier « alimentaire » après des études de publicité, a pris le parti de se saisir de cette opportunité pour questionner son avenir professionnel et opérer une transition professionnelle vers un métier qui lui ressemble : la gestion des ressources humaines.

Restructuration d'entreprise Aude Ladeveze accompagnée par Alixio Mobilité

Aude Ladeveze

D’ Hôtesse de salle en restauration collective

à Gestionnaire de paie en agence d’interim

« À l’annonce d’une restructuration, on est chamboulé. En croyant en soi et en s’entourant des bonnes personnes, on peut y arriver. J’ai décidé de prendre cette opportunité pour réorienter ma carrière ! »

Comment se sont passées les premières étapes vers votre transition professionnelle ?

 » Cela faisait 2 ans que j’évoluais dans une société de restauration collective quand mon employeur a dû opérer une restructuration d’entreprise. J’ai décidé de prendre cette opportunité pour réorienter ma carrière. Je voulais partir sur un métier de secrétariat administratif. Mais en discutant avec ma consultante, qui a tout de suite cru en moi, elle m’a amenée à ouvrir mon horizon.

Grâce à son accompagnement, à nos échanges et à un bilan professionnel poussé, nous avons pu faire ressortir mes compétences. C’est à partir de ces bases que je me suis orientée vers un métier dans le domaine RH, avec une spécialité en gestion de la paie. Le fait d’avoir été soutenue dans ma démarche, m’a motivée et j’ai osé m’investir dans cette voie.

J’ai passé les premiers tests à l’AFPA et cela fut une réussite. Cela m’a à nouveau confortée dans mon choix. Ensuite, lorsque j’ai repris une formation, sur les 6 candidats de ma promotion, nous sommes 6 à avoir validé le module RH et 3 à avoir réussi le module paie. J’ai eu la chance d’avoir une excellente formatrice. À l’issue de ma formation, j’ai décroché un CDI ! »

Qu’est-ce qui vous a donné envie de travailler dans ce domaine après cette restructuration d’entreprise ?

« Je viens d’une famille d’entrepreneurs et j’ai cette fibre en moi. J’ai eu l’occasion de m’occuper de l’administratif dans les sociétés de mon entourage proche. J’ai fait des études dans la publicité, mais je n’ai pas trouvé de travail dans ce domaine et me suis orientée vers les métiers de la restauration, non pas par choix de cœur, mais par choix financier. Lorsque j’ai été impactée par la restructuration, j’ai eu envie de retourner vers un métier administratif.

Aujourd’hui, je travaille dans une agence d’intérim, je réalise le suivi des intérimaires, de l’inscription jusqu’à la paie. Je gère également une partie gestion commerciale, avec l’objectif d’entretenir un réseau et de le développer. »

Quelles difficultés avez-vous dû surmonter ?

« Au début, il y a eu de la peur autour de ce changement de vie professionnelle. C’était comme une montagne à gravir. Mais grâce à l’accompagnement de ma consultante, j’ai été rassurée tout au long du parcours.

La principale difficulté a été le confinement qui a demandé une réorganisation des cours pendant ma formation. Il a fallu être plus autonome et trouver des ressources pour avancer. J’ai eu la chance de rencontrer des personnes très solidaires dans ma promo et d’avoir un soutien de l’organisme de formation. »

Comment votre consultante Alixio Mobilité a pu vous épauler ?

 » Quand j’ai rencontré ma consultante Alixio Mobilité, elle m’a tout de suite montré qu’elle croyait en moi, j’ai eu un très bon feeling dès le début. Elle m’a aidé dans ma réflexion, j’ai pu discuter de mes envies, mais aussi de mes peurs. Cela m’a aidée à rebondir plus sereinement. Parce que oui, au début, je ne savais pas quoi faire, par où commencer et j’avais peur.

Je me suis sentie très soutenue, avant, pendant et après ma formation. Elle m’a également aidée à trouver un stage et n’a pas hésité à contacter son réseau pour m’aider.

Cela a été un bel exemple pour mes enfants aussi, et cela leur a montré qu’on peut prendre sa vie en main et réussir de beaux projets. Ils m’ont également beaucoup soutenue.

Quels conseils donneriez-vous à une personne qui doit traverser une restructuration d’entreprise ?

D’y croire ! De croire en soi et de prendre le positif de chaque situation. Bien sûr, à l’annonce d’une restructuration, on est chamboulé. En croyant en soi et en s’entourant des bonnes personnes, on peut y arriver !

Candidate accompagnée et conseillée par Catherine Bitzonis, Consultante en mobilité professionnelle chez Alixio Mobilité Occitanie.

Dispositif de GEPP : le témoignage de Jean-Marie

Dispositif de GEPP : le témoignage de Jean-Marie

Après 35 ans dans un laboratoire français, Jean-Marie, visiteur médical, a profité des mesures d’accompagnement de GEPP mises en place au sein de son entreprise pour allier passion et vie professionnelle.

Accompagnement GEPP Alixio Mobilité

Jean-Marie

De visiteur médical
à commercial dans le cyclisme

« J’étais déconnecté de la recherche d’emploi et ne savais pas dans quelle direction m’orienter. L’aide du cabinet Alixio Mobilité a été indispensable. »

Une reconversion pour un métier qui rime avec passion

Avec le Covid et le système de santé français en tension, Jean-Marie n’éprouvait plus le même plaisir à aller travailler. « Mon métier n’avait plus de sens. Les conditions d’accueil chez les médecins n’étaient plus les mêmes. Elles se sont dégradées au fil du temps et je n’appréciais plus mon quotidien professionnel » nous confie notre candidat accompagné. Il a donc choisi de profiter du dispositif de Gestion des Emplois et des Parcours Professionnels (GEPP) mis en place par son employeur pour entamer une reconversion professionnelle. Dans ce cadre, il a été accompagné par Alixio Mobilité Occitanie, qui l’a épaulé dans sa transition de carrière.

Passionné de cyclisme depuis toujours, Jean-Marie a eu plusieurs expériences de bénévole dans le domaine du vélo, notamment dans une boutique de cycles à Auch. « Je pratique le vélo depuis de nombreuses années et cette expérience de conseils en boutique a été très enrichissante. Le contact avec les clients, des intéressés comme moi, m’a permis de partager ma passion ».

C’est donc naturellement que sa conseillère Alixio Mobilité l’a incité à s’orienter vers cette voie, pour qu’il puisse exercer un métier passion, en adéquation avec ses attentes et ses nouveaux objectifs de carrière.

Une transition de carrière qui roule !

Après des recherches sur ce qui pouvait réellement convenir à Jean-Marie, l’idée d’une reconversion vers les métiers de la vente s’est présentée à eux.

« Avec ma consultante, nous avons cherché une formation me permettant de développer mes compétences commerciales, pour que je sois capable, au-delà de conseiller les clients, de vendre du matériel de cyclisme. C’est le métier qui me correspond le plus, car il permet d’utiliser certaines de mes compétences acquises tout au long de mon parcours professionnel, comme le conseil, le contact client, et l’accueil. Et grâce à la formation suivie, je vais pouvoir développer de nouvelles techniques commerciales ».

Jean-Marie va débuter une formation suivie d’un stage dans un magasin de vélos. Il a hâte de commencer sa formation et sa nouvelle vie professionnelle : « mon futur métier consiste à conseiller, vendre et entretenir des vélos. Le stage terrain va me permettre d’acquérir de nouvelles connaissances techniques dans le milieu du cyclisme. J’ai hâte de commencer ! »

Un mot pour conclure ?

« Grâce à ma consultante en mobilité, j’ai trouvé une formation adaptée à mes besoins et mes aspirations. Elle m’a conseillé et épaulé sur différents aspects, comme la refonte de mon CV par exemple. Ayant plus de 55 ans et travaillé dans le même domaine pendant 35 ans, j’étais déconnecté de la recherche d’emploi et ne savais pas dans quelle direction m’orienter. L’aide du cabinet Alixio Mobilité a été indispensable. »

Candidat accompagné et conseillé par Catherine Bousquet, Consultante en mobilité professionnelle chez Alixio Mobilité Occitanie.

Portrait de collaboratrice : Leila Najem Sanchez, consultante en mobilité en Occitanie

Portrait de collaboratrice : Leila Najem Sanchez, consultante en mobilité en Occitanie

Cette semaine, rencontre avec Leila Najem Sanchez, consultante en mobilité professionnelle chez Alixio Mobilité Occitanie et passionnée par les relations humaines. Elle revient sur son parcours et nous explique ce qu’elle apprécie dans son quotidien professionnel.

Leila Najem Sanchez Alixio Mobilité

Leila Najem Sanchez

Consultante en mobilité professionnelle chez Alixio Mobilité Occitanie

Savoir mes candidats épanouis et heureux me rend heureuse.

Diplômée d’un doctorat en chimie à Toulouse, Leila a débuté sa carrière dans la recherche.

Lors de la mutation de son conjoint en Haute-Saône, notre collaboratrice s’est orientée vers les métiers de la chimie automobile pour s’adapter au secteur d’emploi le plus actif de cette région. Elle a travaillé pendant 8 ans dans ce domaine en tant que formatrice pour adultes en formation continue pour les aider à appréhender les métiers de la chimie, mais aussi faciliter leur insertion en entreprise.

En 2002, elle revient en Occitanie dans le Lot. Passionnée par l’accompagnement humain, elle intègre Alixio Mobilité (Arcade Conseil à l’époque) en tant que consultante en mobilité professionnelle. Elle accompagne aujourd’hui des collaborateurs en transition professionnelle dans plusieurs départements du Sud-Ouest (Lot, Corrèze, Dordogne, Haute Vienne et Cantal).

Un quotidien fait d’échanges et de formation

« Dans le métier de consultante en mobilité, il n’y a pas de journée type » nous explique Leila. Elle passe l’essentiel de son temps en RDV avec les candidats qu’elle accompagne dans leur transition de carrière. Elle est amenée à beaucoup se déplacer pour aller à leur rencontre, afin de faciliter leur mobilité professionnelle.

Elle anime également des ateliers collectifs avec les candidats accompagnés, pour leur fournir les outils et bonnes pratiques nécessaires pour faciliter leur retour à l’emploi. « Je me sens très à l’aise dans cet exercice et j’aime animer ces ateliers, qu’ils soient régionaux ou nationaux. Je me sens utile en leur transmettant des pratiques pertinentes pour leur repositionnement » indique Leila.

En parallèle, du fait de son expérience, notre consultante forme les nouveaux salariés d’Alixio Mobilité Occitanie, notamment aux outils internes. « J’apprécie former les nouveaux arrivants, cela permet de créer du lien et de faciliter leur intégration » explique notre consultante.

Un métier qui met à l’honneur les relations humaines

Dans son quotidien, Leila apprécie particulièrement la relation qu’elle entretient avec les candidats qu’elle accompagne et la richesse de leurs profils. « Les parcours des personnes accompagnées sont très diversifiés. Il n’y a pas deux accompagnements qui se ressemblent. Il n’y a jamais de routine et chaque contact candidat est enrichissant » précise notre consultante.

Ayant elle-même réalisé des reconversions, Leila aime accompagner les candidats dans cette situation. « J’apprécie de les aider à rebondir pour donner un nouveau souffle à leur carrière. Je me réjouis quand, à la suite de cette démarche, la personne que j’ai accompagnée est épanouie dans son nouveau métier. Savoir mes candidats heureux me rend heureuse » nous confie-t-elle.

Récemment, elle a notamment pu accompagner un opérateur en métallurgie qui souhaitait se reconvertir pour un métier passion. « Il souhaitait devenir carreleur. Je l’ai accompagné dans ses démarches, pour qu’il puisse effectuer une formation et ensuite créer sa société. Il est aujourd’hui très épanoui dans son nouvel emploi et heureux d’avoir osé changer de carrière. Je suis ravie de l’avoir accompagné dans sa reconversion et de le savoir satisfait de son choix professionnel. Il me donne d’ailleurs régulièrement des nouvelles de son activité qui fonctionne très bien » raconte Leila.

Une équipe solidaire et conviviale

Notre consultante est très attachée à l’équipe Alixio Mobilité Occitanie : « nous avons une super équipe, dynamique et positive, notamment grâce à notre responsable Christelle Leklou, qui est toujours souriante, enjouée et qui nous transmet sa bonne humeur. Je suis souvent en déplacement et ne vois pas mes collègues tous les jours. Mais nous faisons une réunion tous les 15 jours avec l’équipe, que j’attends de pied ferme, car nous passons toujours un très bon moment ensemble.

Je fais partie d’une équipe très solidaire, dans laquelle on se rend service. Je sais que je peux appeler mes collègues à n’importe quel moment si besoin, ils se rendent toujours disponibles pour m’aider » précise-t-elle.

En dehors d’Alixio Mobilité, qui est Leila ?

  • Sa dernière lecture marquante : Le Pays des autres, de Leila Slimani.
    Ce pays c’est le Maroc ; l’auteure est une ancienne élève, 20 ans après moi, du même lycée de Rabat que celui où j’ai fait mes études et l’histoire, inspirée de celle de ses grands-parents, raconte l’adaptation au pays, juste après la seconde guerre mondiale, d’un couple formé d’une Française et d’un Marocain, qui s’étaient rencontrés et mariés en France, justement comme le couple de mes propres parents, arrivés au Maroc 20 ans plus tard, à une période bien différente, mais où l’évidence de pas mal de points communs m’a beaucoup touchée.
  • Sa devise dans la vie : Carpe diem 
    La vie est courte, et il faut se hâter d’en profiter.
  • Ses engagements en dehors du travail :
    Je fais partie de 3 associations dans la commune de Pinsac (club de gym, comité des fêtes et association qui aide les enfants marocains dans leur insertion à l’école). Dans ce cadre, j’ai été approchée par le maire de Pinsac lors des dernières élections pour devenir élue. Depuis, je suis en charge de la culture, des loisirs et de l’animation de la commune. J’apprécie cet engagement, qui me permet d’être au contact des habitants de Pinsac et de contribuer à la vie de notre petit village.
  • Ce qu’elle apprécie dans sa région :
    La gastronomie ! J’habite entre Sarlat et Rocamadour, dans une région où l’on mange très bien, d’où l’importance de faire de la gym pour garder la ligne 😉
    Et je suis aussi passionnée de rugby. Mon mari est dirigeant d’un club et mon fils joue dans l’équipe de Souillac. Nous sommes tous les week-ends sur le terrain !