Club Booster Île-de-France : Nathalie revient sur les étapes de son accompagnement

20 Jan 2023 | Ile-de-France, Nos actus, Région, Témoignages

Dans le cadre d’un Plan de départ volontaire, Nathalie, Directrice de programmes R&D, est accompagnée par Alixio Mobilité pour faciliter son retour à l’emploi. Dans ce contexte, elle rejoint le Club Booster Île-de-France pour s’inscrire dans une dynamique de groupe et maintenir sa belle énergie de recherche. Enrichie par cette expérience, Nathalie nous livre son témoignage en revenant sur les étapes de son accompagnement.

« Sans cette méthode et ces outils, j’aurais envoyé mon CV à moultes recruteurs, et n’aurais sollicité que très peu d’échanges avec mon réseau, puisque je ne savais pas comment m’y prendre. Je me serais perdue dans l’attente de réponses à des annonces… »

Qu’est-ce que le Club Booster ?

Le Club Booster est un groupe de co-développement professionnel, complémentaire au coaching individuel, pour booster la recherche d’emploi des collaborateurs accompagnés, et leur permettre de sortir de l’isolement en mobilisant la force et la bienveillance de l’intelligence collective. Pour ce faire, les candidats se retrouvent une demi- journée toutes les 2 semaines, et ce durant 4 mois. Il s’agit de petits groupes de 8 personnes, sélectionnées au préalable, afin de garantir des groupes homogènes dont tous les membres sont au même état d’avancement.

Affiner son projet avant de rejoindre le Club Booster

Être à l’aise avec son projet professionnel

Travailler son pitch a été la première étape pour Nathalie. Accompagnée par les équipes d’Alixio Mobilité, elle a construit le récit de son parcours. C’est une phase importante lors d’une recherche d’emploi, pour apprendre à maitriser les éléments clés de son parcours et être à l’aise lorsqu’on le présente à un recruteur.

« La méthode de travail du récit de parcours et des réalisations probantes- fut déterminante tant dans la forme, afin d’être impactante lors de mes entretiens ; mais aussi dans le fond, me permettant de bien identifier mes drivers professionnels, de réfléchir sur ce qui a guidé mes choix dans mon parcours et de répondre convenablement aux questions lors des entretiens. Bien qu’il s’agisse d’une première étape, ce récit a évolué avec la pratique au cours des mois d’accompagnement » indique Nathalie.

Développer son réseau

Étape essentielle dans une recherche d’emploi, parvenir à développer son réseau est plus simple lorsque l’on est accompagné des bonnes personnes, surtout lorsque l’on recherche un emploi dans des secteurs spécifiques.

« C’est une étape qui s’est étalée sur plusieurs mois, durant lesquels j’ai eu 2 à 9 rendez-vous par semaine pour développer mon réseau, qui ont débouché sur une vingtaine d’entretiens d’embauche » précise notre candidate accompagnée.

Les ateliers Alixio Mobilité pour booster sa recherche d’emploi

Marketing de soi, préparation aux entretiens, maîtrise de LinkedIn, candidatures spontanées, création d’entreprise, … Ce sont tant d’ateliers proposés par Alixio Mobilité auxquels Nathalie a participé avant même de rejoindre le Club Booster.

« Ces ateliers m’ont permis de peaufiner mes outils, de confirmer certains points. Au sein du Club Booster, on se retrouve avec des candidats vivant des situations similaires à la nôtre. Cela permet de rendre ces échanges très utiles et bénéfiques pour sa recherche » ajoute Nathalie.

Rejoindre le Club Booster Alixio Mobilité Île-de-France

Un accompagnement complémentaire

Une fois le projet de Nathalie bien muri et la mise en place des outils précédemment cités, la consultante en mobilité professionnelle qui accompagnait Nathalie dès les débuts de sa recherche d’emploi lui a proposé de rejoindre le Club Booster. Ce complément a permis à Nathalie d’échanger avec des candidats qui étaient dans la même situation qu’elle et qui avait un projet aussi muri que le sien. Cependant, participer au Club Booster ne signifie pas que l’accompagnement personnel s’arrête. Nathalie a continué de bénéficier en parallèle d’un accompagnement hebdomadaire avec sa consultante, afin de lever les freins ou les difficultés pratiques qu’elle a pu rencontrer.

« Durant le Club Booster, les séances de co-développement ont toujours été utiles. Ce fut extrêmement « boostant » pour moi, et ça m’a permis d’échanger par la suite avec d’autres membres du club sur des aspects très pratiques de la transition de carrière.  Un énorme verrou a été levé me concernant le jour de la séance, et l’après fut aussi très utile, le tout grâce au groupe : merci à vous tous ! » indique Nathalie.

Un groupe essentiel pour dynamiser sa transition professionnelle

« Sans cette méthode et ces outils, j’aurais envoyé mon CV à moultes recruteurs, et n’aurais sollicité que très peu d’échanges avec mon réseau, puisque je ne savais pas comment m’y prendre. Je me serais perdue dans l’attente de réponses à des annonces… J’aurais certainement été passive et sans doute moins convaincante en entretien d’embauche par la suite. »

Apprendre à réseauter, répondre à des annonces, participer à des évènements pour être visible et « se créer » du contenu à diffuser sur LinkedIn m’a permis d’être active et perçue comme telle. Grâce à ces actions, j’ai pu tenir la distance dans la recherche d’emploi qui est longue. Elles sont complémentaires, s’enrichissent l’une l’autre et permettent d’être plus efficace en maintenant un mental dynamique. Ce fût un travail presque à temps plein. Pendant 6 mois, cela a rythmé mes journées et mes semaines. » explique Nathalie.

La conclusion d’un accompagnement réussi

A l’issue des 6 mois d’accompagnement fourni par Alixio Mobilité, Nathalie a retrouvé un emploi de Directrice en développement et affaires scientifiques au sein d’un groupe international de conseils auprès des entreprises du secteur pharmaceutique, et est reconnaissante de l’apport de notre cabinet dans sa recherche.

« Rechercher un emploi avec la méthode Alixio Mobilité, et notamment avec le Club Booster, permet d’aborder plus facilement cette course de fond. Je pensais faire un sprint et retrouver un emploi avant janvier, mon secteur étant porteur et très actif. J’ai d’ailleurs toujours eu des pistes en cours tout au long de ces 6 mois, ce qui aide psychologiquement, mais j’ai dû m’adapter en découvrant mieux l’environnement que je ciblais, et j’ai finalement trouvé un travail là où je m’y attendais le moins. C’est donc aussi une question d’opportunité, il faut être ouvert, ne pas se mettre trop de pression sur le « job de nos rêves » et surtout ne rien lâcher, car le jeu en vaut vraiment la chandelle ! »

Articles récents :