Portrait de collaboratrice :  Tiphaine Japiot, consultante en création d’entreprise chez Alixio Mobilité Rhône-Alpes

Portrait de collaboratrice : Tiphaine Japiot, consultante en création d’entreprise chez Alixio Mobilité Rhône-Alpes

Arrivée au sein du Groupe Alixio en novembre 2020, Tiphaine Japiot accompagne avec entrain les porteurs de projet suivis par Alixio Mobilité dans la création de leur entreprise en Auvergne Rhône-Alpes. Rencontre avec cette jeune femme passionnée par l’entrepreneuriat et convaincue de l’importance de saisir chaque opportunité.

Tiphaine Japiot

Consultante en création d’entreprise chez Alixio Mobilité Rhône-Alpes

Accompagner des professionnels dans la création de leur entreprise me correspond bien. Chaque projet est un défi commun que je vis avec la personne que j’accompagne, un challenge à relever ensemble.

Un parcours guidé par la création de liens et l’envie d’entreprendre

Diplômée d’un master de l’école nationale des bibliothèques, Tiphaine a travaillé pendant 6 années au sein de la Maison de l’Environnement, qui regroupe des associations de protection de l’environnement. Elle s’occupait notamment de la médiathèque et de l’organisation d’évènements autour du livre. Elle a ensuite évolué vers un poste de chargée de communication au sein de cette structure, qu’elle a occupé durant 6 ans.

En 2018, elle décide de réaliser un bilan de compétences : « après plus d’une décennie au sein de la même entreprise, j’avais envie de voir autre chose. J’ai donc effectué un bilan de compétences, qui m’a ouvert des perspectives, dont un projet de création d’entreprise. J’ai décidé de me lancer dans le projet de création d’un espace de coworking, car ce que j’aime par-dessus tout, c’est être une facilitatrice de création de liens entre les individus ».

Dans ce cadre, notre consultante a réalisé un parcours de méthodologie entrepreneuriale pendant un peu plus de trois mois, pour découvrir les ficelles de l’entrepreneuriat et tester son projet. Elle a poursuivi le développement de ce projet en solitaire, mais a finalement préféré s’orienter vers une opportunité en tant que salariée. « Au moment où je cherchais à m’orienter vers l’accompagnement à la création d’entreprise, dans un projet proactif, Shaker by Waoup, qui m’a accompagné su le parcours de méthodologie, m’a proposé un poste, pour accompagner des bénéficiaires du RSA créateurs d’entreprise, et animer des ateliers de reconversion professionnelle. J’ai adoré cette expérience, et l’idée de pouvoir redonner une partie de ce que j’avais reçu. Mais après 1 an à ce poste, le confinement est arrivé et je n’ai pas pu poursuivre cette mission » raconte Tiphaine.

En octobre 2020, elle rencontre Jean-Michel Ledoux, Directeur Alixio Mobilité Auvergne Rhône-Alpes, qui au vu de son parcours, lui conseille d’intégrer l’Académie Alixio pour devenir consultante en mobilité professionnelle. Elle démarre cette formation en novembre 2020, pour se familiariser avec le secteur de l’accompagnement à la mobilité, et travailler sur la posture à adopter en fonction du profil de chaque collaborateur accompagné : « ayant accompagné des personnes au RSA, je me suis tout de suite retrouvée dans la dimension sociale et psychologique de ce poste. Le métier de consultante en mobilité nécessite d’être à l’écoute des personnes accompagnées, pour les soutenir dans cette période parfois délicate » précise-t-elle, avant d’ajouter : « le parcours au sein de l’Académie Alixio fut très formateur. J’ai particulièrement apprécié la dynamique collective, l’entraide entre les membres de ma promo. Nous avons créé de vrais liens, qui persistent encore aujourd’hui. »

Après cette formation intensive, Tiphaine débute en tant que consultante en mobilité au sein de l’équipe AURA en janvier 2021. Au vu de son appétence pour l’entrepreneuriat, son responsable lui propose d’accompagner de plus en plus de créateurs d’entreprise. Et depuis l’été dernier, elle s’occupe exclusivement de porteurs de projets, pour son plus grand bonheur. « J’ai pour devise « entreprends ta vie ». Accompagner des professionnels dans la création de leur entreprise me correspond bien. J’aime les challenger, les pousser à être proactifs et à saisir toutes les opportunités qui se présentent à eux. Chaque projet est un défi commun que je vis avec le collaborateur que j’accompagne, un challenge à relever ensemble » précise notre consultante.

Un quotidien dynamique fait de belles rencontres

Tiphaine apprécie son quotidien au sein d’Alixio Mobilité, et notamment la diversité des profils qu’elle accompagne. « Chaque candidat est différent, porte un projet qui lui est propre et se fixe des objectifs distincts. Il n’y a pas une journée qui passe sans que j’apprenne quelque chose de nouveau. C’est très enrichissant ».

Elle organise également des ateliers à destination des porteurs de projet, avec des partenaires locaux et des spécialistes de la création et du développement d’entreprise. « J’affectionne cette dynamique collective, d’entraide entre les porteurs de projets. Je suis heureuse de contribuer à la transmission de compétences et de les accompagner dans la réussite de leur projet entrepreneurial ».

Elle a notamment organisé un atelier sur « les étapes pour trouver ses premiers clients sur internet ».

Lors de cet échange, les candidats accompagnés par Alixio Mobilité dans leur création d’entreprise ont pu obtenir quelques bonnes pratiques pour lancer leur activité sur le web. C’est Grégory Caselles, ancien collaborateur accompagné par Alixio Mobilité dans la création de son entreprise Dilo, qui a animé cet atelier. « C’est un cercle vertueux. Grégory a vu le bénéfice de l’accompagnement Alixio Mobilité, et souhaite aujourd’hui redonner une part de ce qu’il a reçu en aidant des personnes qui souhaitent lancer leur activité » précise Tiphaine.

La joie de voir les porteurs de projets atteindre leur but

Début mars 2022, Tiphaine a terminé son premier accompagnement de création d’entreprise, une belle fierté pour elle. « J’ai eu la chance d’accompagner Ludivine dans le déploiement de son projet de rédactrice web et coaching par le rire. C’est beaucoup d’émotion quand on assiste à l’aboutissement du projet d’une personne que l’on a accompagnée durant une année, je suis très fière de voir le chemin que nous avons parcouru ensemble. » indique-t-elle, avant d’ajouter : « j’aime me sentir utile, et voir les personnes accompagnées changer et évoluer. Je suis un pur produit de la reconversion et j’apprécie de pouvoir aider les collaborateurs accompagnés à se « trouver » et à aligner leurs envies personnelles et professionnelles. Il n’y a rien de plus gratifiant que d’aider l’autre et de le voir s’épanouir dans son quotidien ».

Quand quotidien professionnel rime avec solidarité et bienveillance

En plus de son appétence pour le poste qu’elle occupe actuellement, Tiphaine apprécie la solidarité qui règne au sein de l’équipe Auvergne Rhône-Alpes. « Les valeurs de l’entreprise qui nous ont été présentées lors de l’Académie Alixio sont belles et bien réelles. Il y a beaucoup d’entraide dans notre équipe et notre manager est bienveillant et à l’écoute. »

En plus de son implication aux côtés des porteurs de projet qu’elle accompagne, Tiphaine est également ambassadrice RSE au sein du Groupe Alixio. « Etant sensible au respect de l’environnement, cette démarche me tient à cœur. Je suis heureuse de pouvoir participer à ce projet d’envergure, et de contribuer à faire évoluer notre Groupe, pour que nous puissions avancer ensemble dans la bonne direction. »

Et en dehors du travail, qui est Tiphaine ?

– Une lecture qui t’a marqué : Suzanne, de Frédéric Pommier, qui raconte la vie de sa grand-mère en EHPAD. Ce récit est très poignant, plein d’émotion.

– Ton leitmotiv dans la vie : « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles » (Sénèque)

– Ton sport favori : J’en ai plusieurs, la marche, le yoga, le Pilate et la natation.

– Tes passions : Le chant. J’ai fait 15 ans de chant choral et participe à des festivals. J’aime chanter dans des chœurs.

– Tes engagements au quotidien :

1) Je suis associée « Time for the Planet »

2) Je suis bénévole au sein de l’association Shaker by Waoup. J’ai notamment été marraine de plusieurs entrepreneuses et je participe régulièrement à des ateliers, selon les besoins.

– Ce que tu aimes dans ta région : Je suis une Lyonnaise pure souche et adore la dynamique de cette ville humaine. Je ne me lasse pas de me balader dans ses rues chargées d’histoire et de flâner dans ses nombreux espaces verts. Je suis une amoureuse de Lyon !

Portrait de collaboratrice : Léa Giraud, chargée de relations entreprises en Rhône-Alpes

Portrait de collaboratrice : Léa Giraud, chargée de relations entreprises en Rhône-Alpes

A l’occasion de ses 1 ans chez Alixio Mobilité, Léa Giraud, chargée de relations entreprises, revient sur son parcours et sur son quotidien professionnel.

Léa Giraud Alixio Mobilité

Léa Giraud

Chargée de relations entreprises chez Alixio Mobilité Rhône-Alpes

Dès mon premier jour, j’ai tout de suite remarqué la solidarité et la cohésion qui règne au sein du Groupe Alixio.

Un parcours riche et international

A la suite de son Baccalauréat, Léa a obtenu une licence de Langues Etrangères Appliquées Anglais Espagnol. Durant ce diplôme, elle a vécu 6 mois à Madrid et partait au Canada chaque été pour réaliser des emplois saisonniers. Après avoir obtenu sa licence, elle a réalisé un Master 2 en communication et évènementiel. Dans ce cadre, elle a effectué 2 stages à Santiago au Chili. Puis, les 5 années qui ont suivi l’obtention de son diplôme, elle a travaillé dans cette branche.

En 2019, souhaitant donner une nouvelle orientation à sa carrière, Léa a réalisé un bilan de compétences, et l’accompagnement des personnes en réinsertion professionnelle s’est imposé comme une évidence. « A la suite de ce bilan, j’ai eu l’opportunité de réaliser une période de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP) chez Alixio Mobilité Auvergne Rhône-Alpes et cela m’a tout de suite plu. Puis, en avril 2021, l’entreprise m’a proposé un poste de chargée de relations entreprises. Ce poste me permettait de faire une passerelle avec mon ancien métier, tout en poursuivant ma carrière dans l’accompagnement » raconte Léa.

Un quotidien professionnel diversifié tourné vers le relationnel

« Chez Alixio Mobilité, il n’y a pas de journée type. Chaque jour, j’ai de nouvelles missions et c’est ce qui me plait » explique notre chargée de relations entreprises. Benchmark, veille économique du territoire, étude du bassin d’emploi, participation à des salons… Une bonne partie du poste de Léa consiste à s’informer sur les entreprises présentes dans la région et sur leurs besoins en recrutement, et à mettre en place des partenariats pour faciliter la mobilité professionnelle des collaborateurs accompagnés par les consultants Alixio Mobilité. Pour mener à bien cette mission, elle échange très régulièrement avec les acteurs d’Auvergne Rhône-Alpes, ainsi qu’avec les consultants en mobilité de la région pour se tenir informée des profils des candidats accompagnés. « Je suis le trait d’union entre les entreprises en recherche et les consultants Alixio Mobilité. Et mes missions me permettent de découvrir de nombreux secteurs et métiers. C’est très enrichissant » précise Léa.

En parallèle, elle organise et anime des ateliers collectifs pour mettre en relation les entreprises et les collaborateurs accompagnés. Avec l’appui de partenaires de la région, elle permet aux personnes accompagnées de participer à des échanges sur des thématiques spécifiques, pour faciliter leur mobilité.

Une équipe solidaire et une vraie cohésion au sein du groupe Alixio

« J’ai rejoint le Groupe Alixio en plein confinement. Il n’est pas facile de s’intégrer quand on ne voit pas ses collègues tous les jours. Mais malgré ces conditions peu idéales, l’équipe m’a tout de suite bien accueillie. Chacun s’est rendu disponible pour répondre à mes questions, a été à l’écoute et bienveillant. Dès le premier jour, j’ai remarqué la solidarité et la cohésion qui règne au sein du Groupe » explique Léa.

Notre chargée de relations entreprises apprécie également l’autonomie que son responsable lui laisse dans son quotidien. De plus, son rôle « d’intermédiaire » nécessite qu’elle soit en relation permanente avec tous les membres de l’équipe. « Cette position favorise la création de lien et permet de connaître tout le monde » ajoute Léa.

Qui est notre chargée de relations entreprises en dehors d’Alixio Mobilité ?

– le dernier film qui t’a marqué : Don’t look up, qui traite du sujet du déni cosmique et de l’urgence climatique. Ce film est criant de vérité, il faudrait que tout le monde le voie.

– ton sport favori : la marche. J’ai d’ailleurs fait le chemin de Compostelle pendant plus d’un mois.

– un engagement en dehors du travail : je fais partie d’une épicerie coopérative et participative à Lyon 7 qui travaille avec des producteurs locaux : Demain. Les bénévoles donnent 3h de leur temps chaque mois, et en échange, ils peuvent faire leurs courses dans cette épicerie.

– ce qui te plait en Rhône-Alpes : la beauté de la région et la proximité avec les montagnes. Je suis venue à Lyon par amour et je suis tombée amoureuse de la région.

PSE et accompagnement collectif : le témoignage de Sandra Charvet

PSE et accompagnement collectif : le témoignage de Sandra Charvet

Après des années d’expérience en tant que Chef de secteur Relation Client, Sandra Charvet, a bénéficié d’un double accompagnement collectif et individuel avec les équipes Alixio Mobilité en Ile-de-France, via le dispositif Tremplin !

Sandra Charvet

De Chef de secteur Relation Client en grande surface de bricolage
à Responsable clientèle, manager de 90 personnes et membre du CODIR

Le fait d’appartenir à un groupe et cette dynamique positive ont été boostant et le plaisir de voir des personnes retrouver du travail était rassurant et encourageant.

L’accompagnement individuel pour définir son projet

Chef de secteur depuis de nombreuses années dans une grande surface de bricolage, Sandra a profité de la phase de Départ Volontaire du PSE de son entreprise pour choisir la voie d’un changement de poste et de responsabilité en externe. Elle a donc été accompagnée par les équipes Alixio Mobilité en Ile-de-France pour définir son projet professionnel dans le cadre d’un suivi individuel. Les rendez-vous réguliers ont eu pour objectif d’affiner la construction de son projet : « Ma consultante m’a mise dans une démarche d’appréhension du marché : quels étaient les profils recherchés et les compétences attendues, les secteurs d’activité et les entreprises en recrutement ? » explique Sandra. Ce travail lui a permis de travailler sur son CV, de mettre en évidence ses compétences et de souligner son appétence pour les RH.

Les ateliers proposés autour du Pitch, des réalisations probantes et de la rémunération l’ont également aidée à structurer son discours, à valoriser ses projets et à défendre le niveau de rémunération qu’elle souhaitait obtenir.

« L’accompagnement de ma consultante m’a permis de souligner mes qualités, mes compétences et de gagner en confiance sur ma valeur et sur le fait que j’avais une place sur le marché de l’emploi. Sa bienveillance et ses retours positifs m’ont fait beaucoup de bien. »

Un accompagnement collectif pour s’entre-aider

En parallèle de son accompagnement individuel, Sandra a bénéficié du dispositif Tremplin. Un accompagnement collectif à la mobilité professionnelle qui permet de créer un véritable groupe d’échange. « J’avais besoin de rencontrer du monde, des environnements différents », c’est à partir de ce besoin que Sandra a intégré le dispositif Tremplin.

Un accompagnement collectif permet l’échange au sein d’un groupe, au-delà du principe d’atelier, il s’agit véritablement d’avancer ensemble, de s’entre-aider, de se pousser. Le groupe se réunit donc à intervalle régulier pour rythmer les démarches de chacun et permettre de rendre compte de l’avancée de celles-ci au collectif :  » J’ai aimé aussi la bienveillance du groupe et pouvoir partager avec un collectif quand cela n’allait pas bien. L’échange avec le collectif en termes d’astuces, de bonnes pratiques et d’outils a été riche et porteur. Le fait d’appartenir à un groupe et cette dynamique positive ont été boostant et le plaisir de voir des personnes retrouver du travail était rassurant et encourageant. Les deux accompagnements ont été complémentaires. »

Un projet qui se construit et s’adapte au contact des experts et du groupe d’accompagnement collectif

Lorsque Sandra profite de la phase de Départ Volontaire c’est initialement pour se tourner vers le métier des Ressources Humaines. Mais avec un profil et des expériences probantes dans la Relation client et la grande distribution, les retours de ses premières candidatures sur des postes RH la poussent à remettre en question son projet avec sa consultante Mobilité.

« Après réflexion, j’ai identifié que mon métier en relation clients me plaisait beaucoup, mais que je souhaitais l’exercer au sein d’une plus grosse équipe, d’une enseigne structurée et dimensionnée pour faciliter une évolution interne. Je voulais aussi découvrir un autre univers que le monde du bricolage. » Sandra a donc perfectionné son expertise par une formation complémentaire à la suite de son accompagnement individuel.

« Forte de ma formation, j’ai valorisé mes nouvelles compétences et mon appétence pour les RH dans mon pitch pour appuyer mon expertise en tant que manager et donner une cohérence à l’évolution que je souhaitais donner à ma trajectoire dans l’avenir, à savoir évoluer vers un poste d’avantage tourné vers les Ressources Humaines. »

Résultats ? Aujourd’hui, Sandra est Responsable clientèle dans la grande distribution, elle manage une équipe de 90 personnes, travaille en étroite collaboration avec la Responsable des Ressources Humaines et occupe un statut de Cadre du Comité de Direction de l’enseigne. Elle souhaite évoluer en interne, d’ici à 5 ans, vers un poste dans les Ressources Humaines.

Candidate accompagnée et conseillée par Frédérique Lefebvre, Consultante mobilité professionnelle et Tessadit Mette, Coordinatrice régionale, Alixio Mobilité Ile-de-France.

Portrait de collaboratrice : Géraldine Duizabo, reconversion de consultante mobilité en Ile-de-France

Portrait de collaboratrice : Géraldine Duizabo, reconversion de consultante mobilité en Ile-de-France

Les belles histoires de reconversion des collaborateurs accompagnés en cachent parfois d’autres…. Rencontre avec Géraldine Duizabo, d’une carrière de 15 ans dans la communication à une reconversion de consultante mobilité en Ile-de-France !

Géraldine Duizabo

Consultante en mobilité professionnelle chez Alixio Mobilité Ile-de-France

Quand j’ai intégré Alixio Mobilité en 2019, je me suis tout de suite dit  » Je suis enfin à ma place, j’ai fait le bon choix de reconversion »

De communicante à coach

Le parcours de Géraldine se décompose en 2 grandes parties, différentes mais pas opposées pour autant ! Dans la première partie de sa carrière, elle s’investit pleinement dans le monde de la communication en travaillant dans des agences de communication puis directement chez l’annonceur, en tant que Responsable communication et marque, notamment pour une banque en ligne. Elle s’occupe de la stratégie de communication média pour faire gagner son entreprise en notoriété et améliorer son image de marque afin de générer du business.

« À un moment, j’ai pris un peu de recul pour faire un diagnostic de mes envies, de mon état d’esprit, de mes valeurs et un warning s’est déclenché : j’avais envie de capitaliser sur ce que j’aime, les relations humaines. C’est là que je me suis dit qu’il fallait que j’opère une transition de carrière. »

Géraldine a donc repris le chemin universitaire pendant un peu plus d’un an pour passer une certification de coaching, puis à continuer de se former au codéveloppement et à la formation durant deux ans, en parallèle de sa pratique du coaching en tant qu’indépendante. L’objectif ? Pouvoir répondre aux différents besoins individuels et collectifs, accompagner les transformations, transmettre la théorie, redynamiser les équipes, bref répondre à un large panel de besoins en entreprise.

Coup de cœur pour le métier de Consultant.e mobilité professionnelle

Après une expérience de coach en indépendante, Géraldine a ressenti le besoin d’intégrer une entreprise spécialisée dans l’accompagnement : « Je n’ai pas du tout aimé le statut d’indépendant, car plus de 50% du temps était dédié au commercial, ce n’était pas ma vision du métier de coach. J’avais besoin d’un environnement de partage, d’un environnement collectif, d’échanges de bonnes pratiques et d’entraide. »

Géraldine a donc décidé de terminer sa reconversion de consultante mobilité en Ile-de-France en passant une certification en Gestion de carrière, afin de pouvoir adresser les enjeux de reconversion, dans le but d’intégrer une entreprise spécialisée dans l’accompagnement et le coaching de mobilité professionnelle. Au travers de ces recherches sur les experts de ce métier, elle a découvert Alixio Mobilité « je me suis dit : c’est dans une boîte comme ça que je dois être ! ». Puis par un hasard total, elle a fait la connaissance de deux collaborateurs de notre entreprise qui ont définitivement convaincus Géraldine de nous rejoindre en janvier 2019 !

Après 3 semaines de formations intensives sur les particularités de l’accompagnement dans le cadre des mesures définies par les contextes de PDV, PSE, RCC, etc, Géraldine a intégré l’équipe Ile-de-France.

« Quand j’ai intégré Alixio Mobilité en 2019, je me suis tout de suite dit : je suis enfin à ma place, j’ai fait le bon choix de reconversion et je peux enfin le dire. Parce que la reconversion c’est un vrai pari…et aujourd’hui je partage beaucoup cette vision avec les candidats que j’accompagne parce que je sais ce qu’ils traversent. »

S’il fallait ne retenir qu’un seul accompagnement marquant ?

Depuis 3 ans, suite à sa reconversion en consultante mobilité en Ile-de-France, Géraldine accompagne les salariés de nos clients dans des secteurs très différents, des profils qui peuvent avoir des métiers très variés et même des statuts divers, mais à chaque fois son objectif reste le même : délivrer une énergie positive aux collaborateurs accompagnés, être dans la valorisation, dans le regard inconditionnellement positif, tout en étant pragmatique et rassurante dans le cadrage du plan d’action. « Il faut avoir nous-même confiance pour gagner leur confiance. Lorsque les personnes sont dans un cadre de confiance notre travail ensemble est plus efficace. »

« Je me souviens d’une candidate qui avait un gros manque de confiance en elle. Je l’ai rencontré dans le cadre d’un PSE dans son entreprise, a 55 ans elle vivait mal cette situation, car il est vrai que les profils « seniors » sont plus complexes à repositionner et elle en était bien consciente… elle pensait que nous n’arriverions à rien. Nous avons travaillé sur son projet professionnel et sur tous les outils de sa recherche, elle a planté plusieurs graines sans qu’aucune ne prenne. Un frein persistait dans son discours, elle minimisait ses compétences, son expertise, et cela se percevait dans son discours. Nous avons beaucoup travaillé sur son « personnal branding », c’est une vision du marketing et de la communication de mon ancienne vie qui me sert beaucoup pour guider les candidats aujourd’hui. Une fois ce travail de discours réalisé et son problème de confiance en elle dissipé, elle a réussi à accepter la situation qu’elle vivait, et d’un coup, une des graines semée 5 mois plus tôt avait éclos ! Aujourd’hui elle a retrouvé un poste certes, mais pas un simple poste, elle dit elle-même que c’est « le poste de sa vie », une opportunité qu’elle n’aurait jamais imaginé avoir…! »

Voilà le genre d’accompagnement qui nourrit la vision résolument positive de Géraldine et qui montre aussi le point d’équilibre essentiel de son métier :  » peu importe mon état émotionnel du jour, chaque jour je dois pouvoir régénérer mon énergie, car je veux la transmettre aux autres pour pouvoir accompagner des personnes qui traversent une zone de turbulences et qui ont besoin d’un appui. Ces turbulences-là, je ne dois pas les amener à la maison, car la maison est le lieu qui me permet de me régénérer. »

Et pour imager cette philosophie empathique, Géraldine à l’habitude de dire qu’elle se met dans les baskets des autres, mais sans en prendre les ampoules !

De la communication à une reconversion de consultante mobilité en Ile-de-France : un métier différent, une réflexion proche

Avec 15 ans d’expertise en communication, où elle s’est appliquée à faire connaître, faire apprécier et développer les marques pour lesquelles elle travaillait, Géraldine est devenue experte dans les sujets de valorisation, de mise en lumière, dans l’art du discours et de la vente. Bien qu’en reconversion dans un univers tout à fait différent et uniquement centré sur l’humain, elle continue de pouvoir tirer profit de sa carrière précédente pour aider les collaborateurs dans leur communication pour qu’ils puissent se vendre avec des outils et des techniques qui ont fait leurs preuves dans d’autres domaines. « Mes compétences antérieures se retrouvent dans la mise en valeur des profils, le travail du discours pour se vendre, la mise en forme des outils comme le CV… Ce double regard consultante/communicante est un atout ».

Portrait de collaboratrice : Leila Najem Sanchez, consultante en mobilité en Occitanie

Portrait de collaboratrice : Leila Najem Sanchez, consultante en mobilité en Occitanie

Cette semaine, rencontre avec Leila Najem Sanchez, consultante en mobilité professionnelle chez Alixio Mobilité Occitanie et passionnée par les relations humaines. Elle revient sur son parcours et nous explique ce qu’elle apprécie dans son quotidien professionnel.

Leila Najem Sanchez Alixio Mobilité

Leila Najem Sanchez

Consultante en mobilité professionnelle chez Alixio Mobilité Occitanie

Savoir mes candidats épanouis et heureux me rend heureuse.

Diplômée d’un doctorat en chimie à Toulouse, Leila a débuté sa carrière dans la recherche.

Lors de la mutation de son conjoint en Haute-Saône, notre collaboratrice s’est orientée vers les métiers de la chimie automobile pour s’adapter au secteur d’emploi le plus actif de cette région. Elle a travaillé pendant 8 ans dans ce domaine en tant que formatrice pour adultes en formation continue pour les aider à appréhender les métiers de la chimie, mais aussi faciliter leur insertion en entreprise.

En 2002, elle revient en Occitanie dans le Lot. Passionnée par l’accompagnement humain, elle intègre Alixio Mobilité (Arcade Conseil à l’époque) en tant que consultante en mobilité professionnelle. Elle accompagne aujourd’hui des collaborateurs en transition professionnelle dans plusieurs départements du Sud-Ouest (Lot, Corrèze, Dordogne, Haute Vienne et Cantal).

Un quotidien fait d’échanges et de formation

« Dans le métier de consultante en mobilité, il n’y a pas de journée type » nous explique Leila. Elle passe l’essentiel de son temps en RDV avec les candidats qu’elle accompagne dans leur transition de carrière. Elle est amenée à beaucoup se déplacer pour aller à leur rencontre, afin de faciliter leur mobilité professionnelle.

Elle anime également des ateliers collectifs avec les candidats accompagnés, pour leur fournir les outils et bonnes pratiques nécessaires pour faciliter leur retour à l’emploi. « Je me sens très à l’aise dans cet exercice et j’aime animer ces ateliers, qu’ils soient régionaux ou nationaux. Je me sens utile en leur transmettant des pratiques pertinentes pour leur repositionnement » indique Leila.

En parallèle, du fait de son expérience, notre consultante forme les nouveaux salariés d’Alixio Mobilité Occitanie, notamment aux outils internes. « J’apprécie former les nouveaux arrivants, cela permet de créer du lien et de faciliter leur intégration » explique notre consultante.

Un métier qui met à l’honneur les relations humaines

Dans son quotidien, Leila apprécie particulièrement la relation qu’elle entretient avec les candidats qu’elle accompagne et la richesse de leurs profils. « Les parcours des personnes accompagnées sont très diversifiés. Il n’y a pas deux accompagnements qui se ressemblent. Il n’y a jamais de routine et chaque contact candidat est enrichissant » précise notre consultante.

Ayant elle-même réalisé des reconversions, Leila aime accompagner les candidats dans cette situation. « J’apprécie de les aider à rebondir pour donner un nouveau souffle à leur carrière. Je me réjouis quand, à la suite de cette démarche, la personne que j’ai accompagnée est épanouie dans son nouveau métier. Savoir mes candidats heureux me rend heureuse » nous confie-t-elle.

Récemment, elle a notamment pu accompagner un opérateur en métallurgie qui souhaitait se reconvertir pour un métier passion. « Il souhaitait devenir carreleur. Je l’ai accompagné dans ses démarches, pour qu’il puisse effectuer une formation et ensuite créer sa société. Il est aujourd’hui très épanoui dans son nouvel emploi et heureux d’avoir osé changer de carrière. Je suis ravie de l’avoir accompagné dans sa reconversion et de le savoir satisfait de son choix professionnel. Il me donne d’ailleurs régulièrement des nouvelles de son activité qui fonctionne très bien » raconte Leila.

Une équipe solidaire et conviviale

Notre consultante est très attachée à l’équipe Alixio Mobilité Occitanie : « nous avons une super équipe, dynamique et positive, notamment grâce à notre responsable Christelle Leklou, qui est toujours souriante, enjouée et qui nous transmet sa bonne humeur. Je suis souvent en déplacement et ne vois pas mes collègues tous les jours. Mais nous faisons une réunion tous les 15 jours avec l’équipe, que j’attends de pied ferme, car nous passons toujours un très bon moment ensemble.

Je fais partie d’une équipe très solidaire, dans laquelle on se rend service. Je sais que je peux appeler mes collègues à n’importe quel moment si besoin, ils se rendent toujours disponibles pour m’aider » précise-t-elle.

En dehors d’Alixio Mobilité, qui est Leila ?

  • Sa dernière lecture marquante : Le Pays des autres, de Leila Slimani.
    Ce pays c’est le Maroc ; l’auteure est une ancienne élève, 20 ans après moi, du même lycée de Rabat que celui où j’ai fait mes études et l’histoire, inspirée de celle de ses grands-parents, raconte l’adaptation au pays, juste après la seconde guerre mondiale, d’un couple formé d’une Française et d’un Marocain, qui s’étaient rencontrés et mariés en France, justement comme le couple de mes propres parents, arrivés au Maroc 20 ans plus tard, à une période bien différente, mais où l’évidence de pas mal de points communs m’a beaucoup touchée.
  • Sa devise dans la vie : Carpe diem 
    La vie est courte, et il faut se hâter d’en profiter.
  • Ses engagements en dehors du travail :
    Je fais partie de 3 associations dans la commune de Pinsac (club de gym, comité des fêtes et association qui aide les enfants marocains dans leur insertion à l’école). Dans ce cadre, j’ai été approchée par le maire de Pinsac lors des dernières élections pour devenir élue. Depuis, je suis en charge de la culture, des loisirs et de l’animation de la commune. J’apprécie cet engagement, qui me permet d’être au contact des habitants de Pinsac et de contribuer à la vie de notre petit village.
  • Ce qu’elle apprécie dans sa région :
    La gastronomie ! J’habite entre Sarlat et Rocamadour, dans une région où l’on mange très bien, d’où l’importance de faire de la gym pour garder la ligne ????
    Et je suis aussi passionnée de rugby. Mon mari est dirigeant d’un club et mon fils joue dans l’équipe de Souillac. Nous sommes tous les week-ends sur le terrain !

Créer son entreprise : quand le rêve devient réalité

Créer son entreprise : quand le rêve devient réalité

Après 15 années en tant que responsable clientèle en agences de communication, puis 13 ans en tant que déléguée médicale au sein d’un laboratoire français, Sandrine a profité de mesures d’accompagnement GPEC mises en place par son employeur, pour suivre son rêve et créer son épicerie fine en Île-de-France.

Sandrine

De déléguée médicale
à gérante d’une épicerie fine

L’entrepreneuriat demande beaucoup de travail, mais c’est un challenge qui vaut le détour.

Une envie d’entreprendre depuis de nombreuses années

Durant les 15 premières années de sa carrière, Sandrine a exercé le métier de responsable clientèle au sein de différentes agences de communication. Au fil des années, son poste a évolué et elle a dû délaisser son « dada », la relation clientèle, au profit de l’ordinateur et de journées au bureau. En 2007, elle a donc décidé de se reconvertir pour un métier tourné vers l’humain : elle est devenue déléguée médicale. Durant 13 ans, Sandrine s’est épanouie dans ce travail, qui lui a permis de se sentir utile, et d’avoir un quotidien professionnel basé sur les relations humaines. Mais, durant toutes ces années, elle avait l’envie de réaliser un projet entrepreneurial et de créer une épicerie fine. Lorsque son employeur a mis en place des mesures d’accompagnement GPEC, Sandrine a saisi cette opportunité pour se lancer dans la réalisation de son rêve de longue date.

« La décision n’a pas été facile à prendre, car il y avait une grosse prise de risques. Mais j’avais ce rêve en tête depuis de nombreuses années et tous les critères étaient réunis pour que j’ose me lancer : grâce à ma situation personnelle stable, combinée à l’accompagnement d’Alixio Mobilité et aux aides fournies par mon employeur, je pouvais me lancer plus sereinement » explique notre nouvelle entrepreneuse.

Créer une entreprise en accord avec ses valeurs

Son goût pour la gastronomie, la France et les produits du terroir, ont naturellement donné envie à Sandrine de créer une épicerie fine. Surtout que, depuis qu’elle est enfant, elle a beaucoup de respect et d’admiration pour les producteurs et artisans français. « Le fait de vouloir faire découvrir des produits artisanaux me vient aussi de ma mère qui était maraîchère. Enfant, je l’aidais beaucoup et je vendais les fraises le soir après l’école. J’ai toujours eu cette envie de valoriser le travail des producteurs. Ce métier demande beaucoup d’énergie pour un travail qui n’est pas toujours reconnu à sa juste valeur. Par le biais de mon épicerie fine, je peux aider les producteurs et artisans en valorisant leurs produits, et en les déchargeant des contraintes de la vente, pour qu’ils puissent se consacrer à la production » nous raconte Sandrine.

Notre créatrice d’entreprise a donc choisi d’ouvrir une épicerie fine avec des produits artisanaux et de terroir 100% français, vendus exclusivement en circuit court (seul intermédiaire entre le producteur et le consommateur). « Le circuit court me permet de mieux connaître mes producteurs et de mieux les rémunérer que la vente par d’autres circuits » ajoute Sandrine.

Alixio Mobilité, un accompagnement utile pour la réussite de ce projet

Dans le cadre de sa création d’entreprise, Sandrine a été accompagnée par Pierre Fournier, consultant en création d’entreprise chez Alixio Mobilité Île-de-France. « Mon conseiller m’a fournie un accompagnement de grande qualité. Il a été de très bons conseils et m’a notamment conseillée sur les formations et ateliers à suivre pour mener à bien ma création d’entreprise. Nous faisions également des points réguliers pour suivre l’avancement de mon projet professionnel. Par ailleurs, Alixio Mobilité m’a mise en relation avec une de mes anciennes collègues qui avaient le même projet que moi. Nous ouvrons toutes les deux notre boutique cette semaine et avons décidé de travailler ensemble pour limiter les coûts (mutualisation des commandes…). De plus, nous nous soutenons moralement et c’est très rassurant de se sentir comprise et épaulée. C’est une très belle relation qui a été possible grâce à Alixio Mobilité » précise notre entrepreneuse.

Quand le rêve devient réalité…

Une fois son projet muri et ses formations réalisées, Sandrine a créé sa SAS dont elle est présidente. Elle a rencontré de nombreux producteurs et a choisi de travailler avec une cinquantaine d’entre eux pour son approvisionnement. En parallèle, elle a cherché un local, créé son site internet, et a déjà pu réaliser quelques ventes ambulantes avant même d’avoir ouvert sa boutique physique.

Aujourd’hui, tout est prêt et Sandrine se lance dans le grand bain de la vente en ouvrant sa boutique physique. « Pour le moment, je suis toute seule à travailler dans mon entreprise. Ma famille et mon entourage me soutiennent énormément, et c’est essentiel. Début janvier, je chercherai à recruter une personne pour m’aider à la boutique » explique notre chef d’entreprise.

Quelques conseils pour un candidat qui souhaite créer son entreprise ?

Je vais prendre mon exemple : restez motivé, ne vous découragez pas face aux obstacles, et veillez à bien vous entourer. N’hésitez pas à chercher un maximum de partenaires, et ne craignez pas de vous faire connaitre, notamment vis-à-vis de la concurrence. L’important est de communiquer et de ne pas hésiter à s’accrocher malgré les difficultés rencontrées.

Également, pensez à vous remettre en question et à ajuster votre projet au fil du temps. Dans cette aventure, on apprend tous les jours, et il est essentiel de prendre en compte tous les éléments extérieurs pour ne pas foncer tête baissée.

Persévérance, motivation, énergie : ces 3 attitudes sont nécessaires pour arriver à la satisfaction de voir son projet aboutir. C’est ce que je suis en train de vivre aujourd’hui. Créer son entreprise demande énormément de travail et de temps. Je n’imaginais pas par exemple l’ampleur des contraintes sanitaires et surtout le travail que cela demanderait au quotidien de proposer des produits frais et de la restauration sur place. Il faut rester prudent et mettre les choses en place progressivement. Mais le jeu en vaut la chandelle. L’entrepreneuriat est un beau challenge et je suis très satisfaite de mon projet.

Candidate accompagnée et conseillée par Pierre Fournier, Consultant en création d’entreprise chez Alixio Mobilité Île-de-France.