Vivre un PDV : le témoignage de David, devenu Directeur d’agence dans les Services à la personne

Vivre un PDV : le témoignage de David, devenu Directeur d’agence dans les Services à la personne

Responsable animation commerciale dans la grande distribution, David a été volontaire pour démarrer une nouvelle vie professionnelle dans le cadre d’un PDV au sein de son ancienne entreprise. Il s’est lancé dans l’aventure de la création d’entreprise dans les Services à la personne.

David Blondel responsable agence suite à un PDV

David Blondel

de Responsable animation commerciale en grande distribution
à Directeur d’agence dans les Services à la personne

Il faut surtout se dire que c’est possible de commencer une nouvelle vie professionnelle, même à plus de 50 ans, même après 27 années passées dans la même entreprise. Il faut croire en soi, en ses capacités, OSER !!

Un PDV comme porte d’entrée vers un nouveau challenge

Après 27 ans en tant que salarié à différents postes à responsabilités où il a pu grandir et s’épanouir, David Blondel s’est porté volontaire dans le cadre du PDV mis en place par son entreprise. Cela a été pour lui l’opportunité de se lancer dans une nouvelle aventure, porteuse de sens et avec une grande utilité sociale, un point qui lui tenait à coeur. Il s’est donc rapproché d’une franchise spécialisée dans l’aide à domicile pour les personnes âgées avec laquelle il partageait les valeurs et la philosophie : « apporter une qualité de service comme si c’était pour mes propres parents ou grands-parents » explique David.

David est aujourd’hui Directeur de l’Agence Petits-fils de Wambrechies, spécialiste de l’aide à domicile sur-mesure pour les personnes âgées et dépendantes. C’est une nouvelle aventure qui s’ouvre à lui :  » J’ai la chance de partir d’un territoire où tout est à construire : rechercher en permanence les meilleures Auxiliaires de Vie, prospecter pour trouver des clients, me faire connaitre des prescripteurs médico-sociaux, des commerçants, etc. Je dois en parallèle suivre mon business plan, coordonner les plannings d’intervention, faire les paies et les factures chaque début de mois. En tant que chef d’entreprise, je suis un homme-orchestre qui ne s’ennuie pas et continue d’apprendre chaque jour. »

Un projet riche de sens

En plus de cette création d’entreprise et de son rôle dans cet écosystème qu’il est en train de créer, David est également fier de prendre part à un véritable rôle social « En année 3, ce sont 60 emplois que j’aurais créés, ce qui, au-delà du domaine d’activité lui-même, donne aussi du sens ».

Les petites satisfactions de tous les jours le confortent dans son choix de reconversion professionnelle et nourrissent sa motivation : « Aujourd’hui, après 2 mois d’activité, je suis comblé et mes proches trouvent que je ne suis plus le même homme ! Les retours clients et retours des Auxiliaires de vie me renforcent chaque jour ».

« Je vous fais un petit retour. Maman est ravie de Laetitia. Il fallait donc essayer. Merci pour votre souplesse et disponibilité. Bonne journée. » (Mr D.).

Un auxiliaire de vie lui a également rapporté une situation touchante : « J’intervenais chez Mme S. et la famille était présente. Ils m’ont appelée à l’étage et quand je suis arrivée, ils m’ont applaudie, j’avais les larmes aux yeux. ».

« C’est pour ça que je me lève avec plaisir chaque matin !! » nous explique David.

Sur le chemin d’une nouvelle vie

De nature optimiste, David n’a pas rencontré de grande difficulté dans ses choix de profiter de l’opportunité du PDV : « Ma seule problématique était de savoir si mon expérience et mes compétences étaient suffisantes pour franchir le pas de l’entrepreneuriat. Une réponse « positive » m’a été apportée par la franchise et par mon conseiller Alixio Mobilité »

Le choix d’être franchisé lui permet également de ne pas être seul face aux démarches administratives et d’acquérir rapidement un savoir-faire éprouvé. Il a également bénéficié du soutien de ses proches dès le début de son projet « c’est un véritable booster ! ».

Comment David a-t-il été accompagné dans son projet ?

Pour David, l’accompagnement de son consultant RH Alixio Mobilité a été un véritable appui dans son projet en le challengeant sur la nature de l’activité, le business plan, le choix du statut d’entreprise, etc. « Il m’a aussi rassuré sur mon projet ce qui est important quand on opère une telle transition. Et nous restons en contact alors que mon activité est maintenant lancée : c’est top ! » raconte David.

Si David devait conseiller d’autres personnes dans une situation similaire de mobilité professionnelle comme un PDV, il voudrait leur dire…

« Il faut savoir partir en étant motivé par un projet et surtout pas contraint et dos au mur. Il faut surtout se dire que c’est possible de commencer une nouvelle vie professionnelle, même à plus de 50 ans (j’en ai 52 !!), même après 27 années passées dans la même entreprise. Il faut croire en soi, en ses capacités, OSER !! » Oser croire en soi est donc pour David la clé de la réussite dans une reconversion professionnelle, mais il est aussi important pour lui que le projet soit partagé par ses proches « ça rassure et ça libère toute l’énergie nécessaire au lancement du projet. »

Il est d’ailleurs en contact avec d’anciens collègues qui lui demandent comment se passe sa nouvelle vie et certains vont bientôt franchir le pas chez Petits-fils.

Candidat accompagné et conseillé par Steve Mahieu, Consultant Expert Création/Reprise/Développement d’entreprise chez Alixio Mobilité en région Hauts-de-France.

Témoignage de Linda Graf, consultante en mobilité professionnelle Alixio Mobilité Grand Est

Témoignage de Linda Graf, consultante en mobilité professionnelle Alixio Mobilité Grand Est

Linda Graf, collaboratrice Alixio Mobilité, nous parle de l’accompagnement salarié dont elle a fait son métier depuis plus de 15 ans.

Linda Graf

Consultante en mobilité professionnelle chez Alixio Mobilité

Le relationnel est très gratifiant dans mon métier. Quand on arrive à ce que les personnes accompagnées trouvent une solution qui leur convient, c’est une belle récompense !

Psychologue du travail de formation

Linda est psychologue du travail lorsqu’elle termine ses études et se tourne déjà vers l’accompagnement salarié en prenant son premier poste en tant que Chargée des relations entreprises dans un cabinet RH. Elle anime principalement des ateliers de dynamisation pour les personnes licenciées pour motif économique. C’est dans ce premier poste qu’elle va se perfectionner dans la connaissance des bassins d’emploi, aujourd’hui un aspect principal de son métier.

Une expérience de plus de 15 ans dans l’accompagnement salarié

Au fur et à mesure des années et de ses différents postes, elle devient également une experte dans l’accompagnement des bilans de compétences, où sa formation de psychologue du travail complète la dimension RH de ses conseils. Elle intègre en 2007 le cabinet de conseil RH d’Audrey Gless, cabinet qui en 2017 sera intégré à Alixio Mobilité. En tant que consultante RH, elle réalise des accompagnements de salariés d’entreprises privées et intervient également pour le secteur public, et elle devient référente sur les bilans de compétences. « Le relationnel est très gratifiant dans mon métier. Quand on arrive à ce que les personnes accompagnées trouvent une solution qui leur convient dans leur repositionnement dans l’emploi ou leur reconversion professionnelle, c’est une belle récompense », explique Linda.

Les valeurs qui font sens à ses yeux ?

Le relationnel et les valeurs humaines sont bien-sûr primordiales, ce sont elles qui l’ont poussée dans cette voie professionnelle, mais c’est aussi de respect que Linda nous parle quand il s’agit des valeurs qu’elle veut véhiculer dans son travail. L’adaptabilité est également un point clé de ses accompagnements quotidiens.

L’accompagnement salarié dans le Grand Est

Comme dans chaque région, les équipes ont pour habitude de faciliter les échanges réguliers « au sein de l’équipe Grand Est, on a vraiment des échanges quotidiens, que ce soit avec les Chefs de projets, les consultants ou avec notre Responsable régionale, cela nous permet d’avoir des regards pluriels sur des situations d’accompagnement et d’avoir des réponses plus riches ». Et que ce soit en présentiel ou à distance, les valeurs de l’équipe ne changent pas, mais se révèlent : « La période de confinement a été source de solidarité au sein de l’équipe ».

Une rencontre marquante ?

Si chaque rencontre est enrichissante pour Linda, ce sont certaines personnes aux profils particulièrement autodidactes qui l’ont touchée durant sa carrière « elles ont réussi à s’approprier les choses de manière extrêmement positive et cette force m’a toujours beaucoup marquée ».

Envie de reconversion : Laëtitia, de responsable des prêts de copropriété à esthéticienne

Envie de reconversion : Laëtitia, de responsable des prêts de copropriété à esthéticienne

Laëtitia David

de Responsable des prêts de copropriété
à Esthéticienne

La motivation et la confiance en son projet font 90% du travail. Commencez donc par croire en vous, prenez le temps de murir votre idée et soyez persévérant pour mener à bien votre entrepreneuriat.

Responsable régionale des prêts de copropriété au sein d’un organisme financier, Laëtitia a profité d’une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) au sein de son ancienne entreprise pour se reconvertir dans l’esthétique.

Une envie de reconversion murement réfléchie

Déjà très jeune, Laëtitia avait une certaine appétence pour le secteur de l’esthétique. Mais, la vie l’a conduite sur un tout autre chemin, dont elle est fière et elle ne regrette rien. Il y a 4 ans, à la naissance de sa première fille, une envie de changement est apparue. Tout naturellement, cet attrait pour l’esthétique a repris le dessus. A l’époque, sa raison et sa peur l’ont retenue d’entamer une reconversion. Il lui a fallu attendre encore quelques années pour envisager la suite à donner à cette envie. Lorsque son ancien employeur a mis en place une GPEC il y a quelques mois, son projet avait eu le temps de murir et Laëtitia était prête à changer de métier pour devenir sa propre patronne.

« Je crois que l’entrepreneuriat a toujours fait partie de moi. Je suis ravie de pouvoir développer mon activité, faire mes propres choix, en étant consciente des difficultés qui m’attendent, tant en termes d’investissement personnel que professionnel » indique Laëtitia.

Notre collaboratrice accompagnée s’est donc lancée dans une reconversion esthétique et plus particulièrement dans l’art du regard. Elle s’est spécialisée dans le maquillage permanent, les extensions de cils et autres techniques liées à l’embellissement du regard. Entre la nécessité de convaincre son entourage de la crédibilité de son projet, et le rythme intense avec l’école, les clientes et sa vie de jeune maman de deux enfants en bas âge, cette transition de carrière n’a pas été de tout repos pour Laëtitia. Mais cela valait le coup. Elle est aujourd’hui épanouie et ne regrette pas son choix.

« J’ai entamé un CAP esthétique, afin de parfaire cette reconversion et renforcer toutes les formations entreprises. D’ici quelques mois, je serai officiellement diplômée esthéticienne et je pourrai ouvrir mon institut, et voler de mes propres ailes, afin de faire ressortir le plus beau en chacun » explique notre jeune entrepreneuse.

Le soutien essentiel de son conseiller Alixio Mobilité

L’accompagnement proposé par Alixio Mobilité a permis de rendre cette reconversion plus facile pour Laëtitia. « Mon conseiller Steve Mahieu a été la première personne à croire en moi. Il a été un soutien moral important et motivant. Il a également été d’une aide précieuse, tant sur le plan administratif que sur les étapes à respecter » se souvient notre collaboratrice accompagnée. Grâce au suivi de son consultant entrepreneuriat Alixio Mobilité, elle a pu se remettre en question et concrétiser son projet.

Les conseils de notre jeune esthéticienne aux futurs entrepreneurs

« La motivation et la confiance en son projet font 90% du travail. Commencez donc par croire en vous, prenez le temps de murir votre idée et soyez persévérant pour mener à bien votre entrepreneuriat.

Mais c’est aussi avec l’aide d’un conseiller honnête sur la réalisation de votre projet que vous y parviendrez. Il saura faire ressortir les aspects positifs et négatifs de votre concept, et surtout il vous motivera. En plus d’être un soutien administratif, il sera un excellent soutien moral, pour vous aider à tenir bon jusqu’à la création de votre entreprise, et même après !! Bref, il est essentiel d’être soutenu et guidé ! 🙂 »

Candidate accompagnée et conseillée par Steve Mahieu, Consultant Expert Création/Reprise/Développement d’entreprise chez Alixio Mobilité en région Hauts-de-France.

Témoignage de Jean-Pierre Calès, chef de projet Alixio Mobilité PACA

Témoignage de Jean-Pierre Calès, chef de projet Alixio Mobilité PACA

Jean-Pierre Calès, collaborateur Alixio Mobilité, revient sur son parcours professionnel et nous explique les raisons qui l’ont motivé à devenir chef de projet RH.

Jean-Pierre Calès

Chef de projets chez Alixio Mobilité

Grâce à ce métier, je mets ma force de conviction, mon enthousiasme et mes actions au service des transitions de carrière.

Un parcours professionnel atypique, mais révélateur de sa personnalité

Au cours de sa carrière, Jean-Pierre a occupé des postes de pilotage et d’accompagnement de projets dans des secteurs très différents : le tourisme, la communication, et enfin l’emploi.

Ayant une appétence pour l’accompagnement des transitions de carrière, il rejoint Alixio Mobilité en 2017, d’abord comme consultant, puis comme chef de projet. « Grâce à ce métier, je mets ma force de conviction, mon enthousiasme et mes actions au service des transitions de carrière » explique Jean-Pierre.

L’accompagnement des transformations, une histoire de famille

Notre chef de projet a été sensibilisé il y a 20 ans au secteur des Ressources Humaines, et tout particulièrement à celui des transformations, par son frère jumeau qui anime les activités de conseils pour l’un de nos confrères en région aquitaine. « Dans une période de réflexion professionnelle, notre proximité et nos échanges ont renforcé mon intérêt pour les missions de conduite du changement. Cependant, nous évitons de parler boulot à table » précise Jean-Pierre.

Alixio Mobilité, un quotidien fait de diversité et de solidarité

Chez Alixio Mobilité, les journées se suivent mais ne se ressemblent pas, ce qui plaît beaucoup à notre chef de projet. Mais ce qu’il apprécie surtout, ce sont les contacts et échanges avec les équipes, afin de trouver ensemble des solutions. Il aime aider les juniors à monter en compétences, à grandir et s’épanouir dans leurs missions.

Par ailleurs, la bonne entente et la franche solidarité entre collègues lui sont précieuses : « nous avons une super Team dans le Sud-Est. Cette équipe est à l’image de Mélanie, la responsable de zone de la région PACA, qui a su recruter et accompagner avec justesse un ensemble de compétences et de personnalités complémentaires » indique Jean-Pierre.

En 2019, victime d’une ALD, notre collaborateur a été très touché par la bienveillance et la compassion du groupe. « Cette situation m’a permis d’apprécier pleinement la solidarité et le soutien des équipes Alixio, y compris de la Direction, dans la gestion difficile de ce cap » se souvient notre chef de projet.

Une rencontre marquante ?

« J’ai travaillé en proximité avec un capitaine d’industrie : Monsieur Jacques MAILLOT (PDG Nouvelles Frontières). Il a été un exemple comme patron et j’ai beaucoup appris à ses côtés. Mais j’ai aussi souffert, car mon niveau d’engagement était total » nous raconte Jean-Pierre en souriant. 

Et en dehors d’Alixio Mobilité, qui est Jean-Pierre ?

– Sa dernière lecture : D’autres vies que la mienne (E. Carrère), un livre très marquant pour lui.
– Son leitmotiv dans la vie : « tant que tu n’as pas posé la question, tu n’as pas la réponse – il faut OSER ».
– Son sport favori : le badminton (licencié pendant 15 ans).
– Ses passions : la moto et la peinture (il dispose d’ailleurs d’un atelier : www.jpcales.fr).
– Ses engagements en dehors du travail : il est membre du bureau d’une grosse association d’artistes sur Salon de Provence et gère un gîte en Dordogne.
– Son plus bel accomplissement : sa famille – en couple depuis 35 ans, il a 3 enfants et est un jeune grand-père comblé.

Formation reconversion : le témoignage d’Isabelle « je savoure chaque jour la chance de faire ce qui me plait »

Formation reconversion : le témoignage d’Isabelle « je savoure chaque jour la chance de faire ce qui me plait »

LIPNICKI Isabelle

Isabelle Lipnicki

D’Assistante logistique et commerciale

à Accompagnante éducative et sociale

Il faut suivre ses désirs les plus profonds, s’en donner les moyens, et surmonter les difficultés pour y arriver.

Isabelle travaillait comme assistante logistique et commerciale mais nourrissait le projet de changer de voie pour le domaine social depuis quelque temps. Récit de sa formation reconversion tant attendue.

Une nécessité de changer de voie : « Ces postes me « nourrissaient » physiquement mais pas psychologiquement

Isabelle a 49 ans, après un parcours dans la comptabilité et le transport, elle a occupé des postes successifs d’assistante logistique et commerciale dans la même entreprise depuis 2009. « Ces postes me « nourrissaient » physiquement mais pas psychologiquement. Depuis toujours, je me sentais faite pour aider et accompagner des personnes dans le besoin. » raconte Isabelle.

«  »Avant même de me porter volontaire pour une mobilité externe, j’avais déjà choisi de m’orienter dans ce domaine. Orientation que j’ai pu mettre en place lors de l’annonce définitive du plan social. » Isabelle a donc saisi l’opportunité qui s’est présentée à elle. Le plan mis en place dans son entreprise lui a permis d’être accompagnée pour mettre en place la formation Accompagnant Educatif et Social, ainsi que son financement.

Une formation reconversion accompagnée et attendue

« Mon conseiller m’a aidée à choisir le bon diplôme, à valider le parcours et m’a soutenue dans la démarche. Il a toujours été un soutien à chaque instant, avant et pendant la formation. »

Après une formation de 11 mois, Isabelle a validé son diplôme d’état AES, et occupe maintenant, suite au stage effectué dans cet établissement, un poste d’accompagnant éducatif et social dans un foyer de l’enfance. « Au quotidien, j’aide des mamans dans leurs relations avec leurs enfants. »

« Ce métier correspond totalement à mes attentes, je savoure chaque jour la chance de faire ce qui me plait et de pouvoir en vivre. »

Isabelle conseille aux personnes qui pourraient se trouver dans la même situation qu’elle « ’il faut suivre ses désirs les plus profonds, s’en donner les moyens, et surmonter les difficultés pour y arriver. On passe beaucoup de temps sur son lieu de travail, autant s’y épanouir ! »

Candidate accompagnée et conseillée par Cyril Villerot, Consultant en Mobilité Professionnelle Alixio Mobilité en région Bourgogne Franche-Comté. Découvrez le portait de Cyril ici.

Témoignage de Flora Felix, Académicienne Alixio en région PACA

Témoignage de Flora Felix, Académicienne Alixio en région PACA

Flora Felix, membre de la promotion Décembre 2020 de l’Académie Alixio, et aujourd’hui consultante en mobilité professionnelle chez Alixio Mobilité, revient sur son parcours au sein de notre Académie.

Flora Felix

Consultante en mobilité professionnelle
chez Alixio Mobilité

Je trouve que cette démarche de formation interne est particulièrement bienveillante et efficace pour assurer l’intégration des nouveaux collaborateurs.

Un parcours professionnel aux multiples facettes en région PACA

Originaire du Sud-Ouest, Flora est arrivée sur la Côte d’Azur en 2010 avec pour seuls bagages sa voiture, une valise de vêtements et un bocal de foie-gras. Elle a quitté sa région natale avec la ferme intention de devenir Juriste en droit social. Après 5 années de dur labeur au sein de l’Université de droit à Nice, elle a été diplômée d’un Master II en Droit des affaires et Droit social. Elle a poursuivi son parcours universitaire par un Master II en Ressources Humaines en alternance.

10 ans plus tard, elle a exercé plusieurs expériences professionnelles : au sein du service ressources humaines d’une parfumerie à Grasse, dans le secteur de l’informatique en tant que recruteur au niveau international, au sein de la Direction qualité d’une grande banque nationale, ou encore en tant qu’enseignante en Droit et Management à l’Université.

Fin 2020, Flora décide de donner un nouvel élan à sa carrière et intègre l’Académie Alixio.

Alixio Académie : former les collaborateurs dès leur arrivée dans l’entreprise

Flora a choisi de rejoindre l’Académie Alixio sur les conseils de son actuelle manager régionale, Mélanie Cassard. « J’ai immédiatement été séduite par l’initiative de l’entreprise ALIXIO de vouloir former ses collaborateurs dès leur entrée dans les effectifs de l’entreprise. J’ai trouvé qu’une intégration en entreprise sous la forme d’une formation interne était une excellente idée pour un démarrage en douceur et progressif, mais également efficace ! » explique notre jeune consultante en mobilité.

Une formation bienveillante et aux intérêts multiples

Flora a particulièrement apprécié ces quelques semaines de formation au sein de l’Académie.
« Je trouve que la démarche est particulièrement bienveillante et efficace pour assurer l’intégration des nouveaux collaborateurs. Par ailleurs, l’intérêt de la formation est multiple : une meilleure connaissance de l’entreprise, un véritable apprentissage du métier de consultant en mobilité professionnelle, et un apport technique considérable concernant les méthodes de reclassement nécessaires à l’exercice de notre métier » précise notre consultante.

Une promotion sous le signe de l’entraide

Ce qui a particulièrement marqué Flora au cours de cette expérience est la merveilleuse entraide entre les académiciens de sa promotion. Compte tenu des conditions sanitaires liées à la pandémie de la COVID-19, les stagiaires ont été contraints de suivre leur formation à distance, depuis leur domicile.

Néanmoins, ils ont réussi à faire de cette contrainte une force. « Grâce aux outils de communication, nous avons pu créer un vrai lien et s’entraider durant toute la formation. La bienveillance de chacun nous permet de démarrer notre métier de consultant en étant soudés et disponibles les uns pour les autres » raconte Flora.

Le conseil de Flora pour les futurs académiciens

« Je conseille à tous les futurs académiciens de profiter de cette belle expérience de formation interne. Prenez le temps de bien suivre et lire les supports de cours, afin de pouvoir solliciter les formateurs en posant des questions. Plus vous obtiendrez de réponses, plus vous serez performants demain en tant que consultant·e en mobilité professionnelle ».

Le mot de la fin

« Que la force soit avec vous ! »

Vous souhaitez en apprendre + sur l’Académie Alixio ? C’est par ici =>