Création d’entreprise : Grégory, de conseiller en communication à fondateur d’une agence de stratégie digitale

Création d’entreprise : Grégory, de conseiller en communication à fondateur d’une agence de stratégie digitale

Les 13 années passées au sein d’un grand groupe en tant que conseiller en communication digitale ont insufflé à Grégory le goût de la relation et de l’accompagnement des clients. En 2018, un PSE lui donne l’opportunité de passer à l’action pour créer son agence de stratégie digitale pour les petites entreprises : l’agence DiLo. « J’étais dans une zone de confort et le PSE m’a donné l’occasion de sauter le pas et d’oser me lancer dans la création d’entreprise » explique Grégory.

Création d'entreprise AURA

Grégory Caselles

De conseiller en communication
à fondateur d’une agence de stratégie digitale

La réussite de mes clients, c’est ma réussite !

Pour être épanoui, il faut être en phase avec ses valeurs

L’envie d’être aligné entre ses valeurs personnelles et celles de son entreprise a guidé Grégory vers ce nouveau projet entrepreneurial.

Aujourd’hui, la mission de Grégory est d’accompagner les TPE à réussir avec le numérique, en leur faisant se poser les bonnes questions et en les incitant à se demander pourquoi faire les choses plutôt que comment les faire. Grâce à son diplôme en neurosciences et à son expérience, Grégory aide ses clients à identifier leurs freins et les guide dans leurs prises de décisions. Main dans la main, ils co-construisent des plans d’actions cohérents et les challengent grâce à un coaching dynamique et collaboratif. A la recherche de proximité avec les entreprises qu’il accompagne, il s’engage à 100% dans ses accompagnements et affirme avec fierté : « leur réussite, c’est ma réussite ! ».

Ce projet entrepreneurial a pu naître grâce à l’investissement et à la motivation de Grégory, soutenu et accompagné par Alixio Mobilité dans sa transition professionnelle. Grâce à une phase de préparation importante et déterminante, il a pu lever les idées reçues et casser l’image idéale de l’entrepreneur, en se posant les bonnes questions. Un travail de recherche stimulant sur le terrain, à la rencontre des clients et des concurrents, lui a permis de trouver des réponses, de structurer son offre et de préparer sa commercialisation. C’est notamment dans cette phase que l’accompagnement de l’incubateur d’Alixio Mobilité a été le plus fructueux.

Résolument tourné vers l’humain, Grégory participe également à un programme de coaching intitulé « tous en ligne maintenant » qui permet aux artisans, commerçants ou petites entreprises de bénéficier d’un accompagnement 100% financé pour passer la première étape de leur présence numérique. Son but : « être au plus près des entrepreneurs et créer un déclic ».

Quand on a reçu, on souhaite donner à ton tour

Lydéric Giudicelli, son consultant Alixio Mobilité expert en création d’entreprise, lui a permis de prendre de la hauteur, de tracer une feuille de route et de suivre un plan d’actions. Il a mis à sa disposition les bons outils et les bonnes ressources pour avancer sereinement. Au centre de l’accompagnement, les valeurs humaines et la bienveillance de son consultant, ainsi que la confiance mutuelle, ont été particulièrement appréciées par Grégory : « je n’ai jamais eu la sensation de poser des questions bêtes. Tout au long de l’accompagnement, mon consultant s’est montré disponible et a pris mon projet à cœur ».
Un lien qui a perduré post accompagnement, puisque Lydéric et Grégory sont toujours en contact et que Grégory anime des ateliers de stratégie digitale à destination des porteurs de projets accompagnés par Alixio Mobilité sur Lyon. « J’ai vu le bénéfice de l’accompagnement et la valeur du lien construit, et aujourd’hui je souhaite redonner une part de ce j’ai reçu » indique notre entrepreneur. C’est désormais chose faite !

L’entrepreneuriat, une aventure inégalable

Stimulation intense, satisfaction, épanouissement… tels sont les bienfaits de la création d’entreprise selon Grégory ! Pour autant, il conseille aux futurs entrepreneurs de ne pas rester isolés, de réseauter et rechercher des partenaires pour créer du lien, être entourés et plus sereins. L’échange avec ses pairs permet d’exprimer ses problèmes, de trouver des solutions et d’être dans un partenariat gagnant-gagnant.

Un dernier conseil de Grégory pour la route : « foncez ! Créer son propre projet, ça n’a pas de prix ! »

Candidat accompagné et conseillé par Lydéric Giudicelli, Consultant expert en création et reprise d’entreprise chez Alixio Mobilité.

Témoignage de Catherine, créatrice d’une entreprise de gestion administrative

Témoignage de Catherine, créatrice d’une entreprise de gestion administrative

Concernée par un licenciement économique dans son ancienne société, Catherine, assistante de direction et de gestion, a bénéficié d’un contrat de sécurisation professionnelle (CSP), qui lui a permis d’être accompagnée par Alixio Mobilité dans son repositionnement professionnel. Elle a profité de cette transition pour démarrer une nouvelle vie professionnelle et créer sa propre entreprise de gestion administrative pour les professionnels.

Catherine Neple Mailley

d’Assistante de Direction en entreprise
à Assistante de Gestion et Secrétaire Indépendante

Il faut bien-sûr réfléchir avant de démarrer une nouvelle vie professionnelle en tant que travailleur indépendant à plus de 50 ans, mais il faut également se faire confiance et s’accorder le droit de réussir ! 

Mettre à profit son expérience pour créer son entreprise après 50 ans

Grâce à 20 ans d’expérience en tant qu’assistante de direction et de gestion au sein de différentes entreprises, et 5 ans en tant que consultante en ressources humaines, Catherine a pu s’épanouir et développer des compétences multidisciplinaires. Lorsque son ancien employeur a enclenché une procédure de licenciement économique, notre assistante de direction a saisi cette opportunité pour se lancer dans une nouvelle aventure professionnelle : créer sa propre entreprise.

Catherine est aujourd’hui assistante de gestion et secrétaire indépendante au sein de sa SAS CNM Assist, spécialiste des problématiques de gestion administrative, commerciale, comptable et des ressources humaines. Elle apprécie particulièrement ce nouveau challenge passionnant et motivant : « CNM Assist accompagne les dirigeants d’entreprises artisanales, de TPE, PME/PMI, des Professionnels libéraux, des CSE… dans l’ensemble des tâches administratives liées à leurs activités » explique notre nouvelle cheffe d’entreprise.

Un concept d’entreprise né d’un besoin identifié

L’idée de créer cette société est venue d’un constat simple qu’elle a pu observer lors de ses derniers postes dans le domaine du bâtiment. « Nombreux étaient les dirigeants qui n’arrivaient plus à se consacrer à leur cœur de métier, car submergés par les tâches administratives à effectuer. Pour un très grand nombre, il n’était pas envisageable de recruter, parce que le volume de travail ne justifiait pas la création d’un poste, ou parce que leurs besoins étaient ponctuels. D’autres préféraient ne pas recruter pour ne pas risquer de mettre en difficulté financière leur société » indique Catherine.

Tous ces dirigeants d’entreprise avaient le même besoin : être aider, quelques heures par semaine ou par mois, par un assistant de gestion autonome, flexible et réactif.

« Après les mois compliqués que de nombreuses petites et moyennes entreprises viennent de traverser, il m’est apparu opportun de proposer aux dirigeants un service à la carte et sans engagement de durée » explique Catherine.

Aujourd’hui, notre cheffe d’entreprise est très fière de pouvoir aider ses clients et heureuse de continuer d’exercer son métier qui est une vraie passion et qui l’enthousiasme au quotidien : « J’ai toujours aimé simplifier la vie des dirigeants pour lesquels j’ai travaillé, sans pour autant ressentir le besoin d’être sur le devant de la scène » raconte Catherine.

Un accompagnement déterminant pour la réussite de son projet

De nature enthousiaste, Catherine s’est investie à 100% dans son projet de création d’entreprise et n’a jamais baissé les bras.

L’accompagnement fourni par Stéphanie Salles, consultante Alixio Mobilité en Auvergne Rhône-Alpes a été déterminant pour la transition professionnelle de Catherine. « L’œil expert de ma conseillère, son professionnalisme et sa bonne humeur m’ont donné de plus en plus confiance en moi. Stéphanie a été extrêmement présente, même en dehors de nos rendez-vous bimensuels. Elle m’a donné envie de creuser et de me dépasser, pour mener à bien mon nouveau projet professionnel » se souvient notre entrepreneuse.

Quelques conseils pour les personnes accompagnées dans le cadre d’un plan collectif ?

« Il faut être curieux, actif et à l’écoute. Il ne faut pas rester dans l’attente, mais profiter de la chance qui nous est offerte d’avoir ce genre d’accompagnement proposé par de vrais professionnels, et ne pas hésiter à se former pour ajouter de nouvelles cordes à son arc. Soyez acteur et osez aller chercher des réponses à vos questionnements. Il est important de rentrer en contact avec d’autres chefs d’entreprises ou les différents organismes comme l’URSSAF, CCI, CMA ou le CFE pour franchir le pas de la transition professionnelle et atteindre son nouvel objectif professionnel » conseille notre entrepreneuse.

Pour conclure, Catherine reprend cette célèbre citation de Jacques Audiberti : « Seuls ceux qui osent s’accordent le droit de réussir ». A bon entendeur … ?

Candidate accompagnée et conseillée par Stéphanie Salles, Consultante en mobilité professionnelle chez Alixio Mobilité en région Auvergne Rhône-Alpes.

Témoignage de reconversion en Rhône-Alpes : « Comment je suis passée du commerce à l’accompagnement professionnel »

Témoignage de reconversion en Rhône-Alpes : « Comment je suis passée du commerce à l’accompagnement professionnel »

Myriam Armand

D’Adjointe dans une chaîne de magasins discount,
à Conseillère en insertion professionnelle dans une mission locale.

J’ai appris à prendre du recul pour me lancer dans une nouvelle vie professionnelle.

Suite à la fermeture de la chaîne de magasins discount dans laquelle elle travaillait depuis 17 ans, Myriam a décidé de se repositionner professionnellement. Elle est devenue conseillère en évolution professionnelle au sein d’une mission locale.

L’opportunité d’une nouvelle vie professionnelle

Après 17 années en tant qu’adjointe dans une chaîne de magasins discount, Myriam a su transformer la contrainte, a priori, du plan de sauvegarde de l’emploi de son entreprise en opportunité pour changer de profession.

« J’ai tout de suite su que ce PSE était l’opportunité pour moi de faire autre chose. J’ai eu la chance de bénéficier d’un plan social sécurisant, aussi bien d’un point de vue financier qu’en termes d’accompagnement proposé par le cabinet Alixio Mobilité » explique Myriam.

Définir un nouveau projet professionnel

Vouloir changer de métier, c’est bien, mais pour faire quoi ?  Au fil des échanges et des moments de travail avec sa conseillère Alixio Mobilité, Myriam a appris à prendre du recul pour mieux définir son projet professionnel. Elle a défini les éléments essentiels, pour elle, à intégrer dans un futur métier : le relationnel, la transmission, la pédagogie et l’aide à la personne. Après un travail de fond et de réflexion, Myriam a fini par trouver le sens qu’elle souhaitait donner à sa carrière : devenir conseillère en évolution professionnelle.

« Un jour, en discutant avec ma conseillère Alixio Mobilité, mon avenir professionnel s’est imposé comme une évidence : c’était son métier que je voulais faire ! C’était décidé, j’allais devenir conseillère en insertion professionnelle ! » se rappelle Myriam.

A la suite d’enquêtes métier, d’une période de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP) et de beaucoup de recherches, Myriam a confirmé son choix de carrière.

Se former pour apprendre un nouveau métier

Après une formation en bureautique, elle a intégré, non sans quelques appréhensions, la formation CIP à l’AFPA de Rillieux la Pape en février 2019. A 50 ans, elle craignait de ne pas être capable de suivre des cours et d’apprendre à nouveau. Elle s’en est finalement très bien sortie ! Après une formation de 8 mois et beaucoup de travail, elle a obtenu son titre professionnel en octobre dernier.

Le début d’une nouvelle vie

En novembre 2019, Myriam a décroché un CDD de 9 mois au sein de la Mission locale de Châtillon-sur-Chalaronne, qui s’est transformé en CDI en juin dernier.

« Aujourd’hui, je suis heureuse dans mon nouveau travail. J’apprends encore mon métier, mais j’ai la chance d’être entourée par une équipe solidaire et bienveillante. Je suis très fière du parcours que j’ai réalisé. Ce projet m’a demandé beaucoup d’énergie, de remises en question et a généré beaucoup de stress, mais j’ai su relever le défi. J’ai eu la chance d’être soutenue par ma famille qui a su me laisser dans « ma bulle » tout en étant présente » conclut Myriam.

Candidate accompagnée et conseillée par Carole Laurent, Consultante en Mobilité Professionnelle Alixio Mobilité en région Auvergne Rhône-Alpes.

Témoignage en Auvergne-Rhône-Alpes : « J’avais envie d’apprendre un métier tourné vers l’avenir : le développement web »

Témoignage en Auvergne-Rhône-Alpes : « J’avais envie d’apprendre un métier tourné vers l’avenir : le développement web »

CINDY BALLANDRAS

De Serveuse en restauration à Développeuse web et web mobile

Je me suis dit que c’était peut-être une chance et pas un échec. Il fallait la saisir et faire une reconversion !

Contrat de sécurisation professionnelle : une chance plutôt qu’un échec

A 28 ans, Cindy Ballandras était serveuse dans une brasserie lyonnaise quand son entreprise a été contrainte de la licencier pour des raisons économiques. Elle a réagi très rapidement en envoyant des CV pour des postes de serveuse, dès le lendemain de cette annonce, malgré une envie naissante de changer de voie pour un métier aux horaires plus faciles à concilier avec une vie de famille.

Elle a ensuite assisté à la réunion d’information expliquant les solutions mises en place pour reclasser ou accompagner les salariés touchés. « Je me suis dit que c’était peut-être une chance et pas un échec. Il fallait la saisir et faire une reconversion. C’était le moment où jamais.» explique-t’elle.

Cindy a bénéficié d’un accompagnement dans le cadre d’un Contrat de Sécurisation Professionnelle. Grâce aux nombreux ateliers mis en place et au soutien de son conseiller, elle a pu avancer rapidement et construire un projet solide :  « On a le conseiller qui est présent. On n’attend pas des semaines pour avoir une réponse. Et les choses avancent. C’est ce qui est important, ne pas rester statique. Les choses avancent, on se sent mieux et on reprend confiance en soi ».

Choisir une nouvelle voie vers l’avenir

Soucieuse de choisir un métier d’avenir et avec l’envie d’apprendre, Cindy a décidé de commencer une formation de 6 mois dans le développement web et web mobile, avec 3 mois de stage à l’issue de sa formation.

« J’avais envie de bouger, j’avais envie de prendre un métier jeune, dynamique. La restauration c’est dynamique, car c’est le mouvement, mais toutes les journées se ressemblent. Alors que là, c’est un métier où on est constamment en train d’apprendre : tous les langages évoluent. Il faut se tenir au courant de tout ce qui se passe, sinon on est vite dépassé. C’est ça qui est intéressant ! Il y a beaucoup de langages différents et donc beaucoup de rencontres aussi. Tout le monde peut s’entraider, apprendre et travailler ensemble ! »

Les deux premières semaines de la formation se sont avérées difficiles : retourner sur les bancs de l’école pour appréhender les différents langages informatiques auxquels on a jamais été initiés n’est pas une mince affaire. Mais Cindy a redoublé d’efforts et a travaillé chaque jour en rentrant chez elle pour continuer d’assimiler les choses vues en cours.

Finalement elle a ressenti comme un déclic et a eu plus de facilité à absorber tous ces nouveaux apprentissages « On apprend la logique, elle aide dans beaucoup de choses. Je parle des algorithmes : savoir dans quel ordre disposer les choses. Avec cela on arrive à faire du code et à faire fonctionner des sites web entiers. Si on ne positionne pas les choses dans le bon ordre, il n’y a rien qui fonctionne ».

Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un dans votre situation ?

« Je lui dirais déjà de ne pas se sentir fautif. En général ce sont les premières pensées que l’on a. On se dit : mais qu’est-ce que j’ai fait ? Qu’est-ce que je n’ai pas fait ?

Ensuite ce serait de ne pas se démoraliser et de ne pas lâcher. Il ne faut vraiment pas baisser les bras. Pour moi le dénouement est arrivé très vite. Cela m’a vraiment enlevé un poids énorme. On ne se l’imagine pas ! »

Candidate accompagnée et conseillée par Emmanuel Girard, Consultant en Mobilité Professionnelle dans la région Auvergne Rhône-Alpes.